Les critères essentiels pour les Roumains dans le choix d’un emploi

Lorsqu’il s’agit de choisir un emploi, les Roumains privilégient avant tout le salaire, l’équilibre entre vie personnelle et professionnelle, ainsi que la relation avec leur manager, selon une étude récente. Cette étude, réalisée par Boston Consulting Group (BCG), The Network, The Stepstone Group et eJobs.ro, révèle des différences notables entre les attentes des travailleurs roumains et celles des travailleurs à l’échelle mondiale.

Priorités des travailleurs roumains

Contrairement à la tendance mondiale où la stabilité de l’emploi est primordiale, les Roumains placent cette stabilité en quatrième position. En tête de leurs préoccupations figurent la rémunération, suivie de près par l’équilibre entre vie personnelle et professionnelle, et la qualité de la relation avec leurs supérieurs hiérarchiques.

Autres facteurs importants

Les autres éléments importants pour les travailleurs roumains incluent les relations avec leurs collègues, la reconnaissance de leur travail, les opportunités de développement professionnel, le sentiment d’accomplissement dans leur travail, la réputation de l’employeur et le nombre de jours de congé. Étonnamment, les avantages extra-salariaux ne figurent pas parmi les priorités, ce qui suggère une évolution dans la perception de la carrière et du travail.

Différences selon l’âge

L’étude met en lumière des différences selon les tranches d’âge. Pour les jeunes de moins de 20 ans, la compatibilité des valeurs avec celles de l’employeur est essentielle. Les 21-30 ans et les 41-50 ans mettent l’accent sur le salaire, tandis que les 31-40 ans privilégient l’équilibre vie professionnelle/vie personnelle. Pour les travailleurs de plus de 51 ans, l’importance réside dans la qualité des relations avec les collègues et la reconnaissance par les managers.

Ce qui compte le moins

Les critères les moins importants varient également avec l’âge. Par exemple, les moins de 20 ans se soucient peu du nombre de jours de congé, les 21-30 ans et 41-50 ans attachent peu d’importance aux avantages extra-salariaux, tandis que les 31-40 ans négligent la réputation de l’employeur. Pour les plus de 51 ans, les possibilités de développement de carrière et un environnement de travail créatif sont les moins importants.

Les résultats de cette étude montrent une évolution des priorités des travailleurs roumains, avec une attention particulière portée aux relations interpersonnelles et à la culture d’entreprise. Cette évolution pourrait avoir un impact significatif sur les stratégies de recrutement des entreprises opérant en Roumanie.

Si vous êtes une entreprise française cherchant à attirer les meilleurs talents en Roumanie, contactez-nous dès aujourd’hui pour découvrir comment nous pouvons vous aider à répondre aux attentes spécifiques des travailleurs roumains. Nous sommes spécialisés dans le conseil en gestion et le recrutement, offrant des solutions sur mesure pour optimiser vos processus de recrutement et assurer le succès de votre entreprise.

Contactez-nous dès maintenant pour plus d’informations !

Read More

L’Europe pousse la Roumanie à se digitaliser

La récente analyse de la Commission Européenne souligne l’impératif pour la Roumanie se digitaliser pour atteindre les objectifs du “Decennium Digital” d’ici 2030. Quels en sont les bénéfices pour les sociétés françaises ? Voyons plus en détail.

Un Marché en Pleine Mutation

La Roumanie est encouragée à poursuivre le renforcement de ses compétences digitales et l’amélioration de l’accessibilité de la couverture 5G. Pour les entreprises françaises, cela signifie une opportunité d’investir dans un marché où la digitalisation est en pleine expansion, promettant un environnement d’affaires de plus en plus connecté et compétitif.

Accélération de la Digitalisation des PME

La Commission Européenne incite la Roumanie à intensifier la digitalisation des PME. Ceci représente une aubaine pour les entreprises françaises spécialisées dans les solutions numériques, offrant un potentiel marché pour des partenariats stratégiques et l’implémentation de technologies avancées comme l’intelligence artificielle (IA) et le cloud computing.

Innovation et Recherche-Développement (R&D)

Le renforcement du secteur TIC en Roumanie, notamment par des investissements accrus en R&D, crée un terrain fertile pour les collaborations franco-roumaines. Les entreprises françaises peuvent tirer parti de ce dynamisme pour co-développer des solutions innovantes, bénéficiant ainsi de l’expertise et des coûts compétitifs du marché roumain.

Retenir les Talents en TIC

La recommandation de la Commission à la Roumanie de retenir ses spécialistes en TIC est une indication claire de la qualité des professionnels disponibles. Les sociétés françaises peuvent donc bénéficier d’un accès à des talents hautement qualifiés, essentiels pour le développement de solutions numériques de pointe.

Enjeux de Connectivité et Sécurité

Alors que la Roumanie est appelée à augmenter sa capacité de connectivité, les entreprises françaises du secteur des télécommunications peuvent trouver des opportunités de développement de réseaux de fibre optique et 5G. De plus, l’accent mis sur la sécurité renforcée offre un potentiel de collaboration en cybersécurité, un domaine de plus en plus crucial.

Les entreprises françaises doivent saisir cette occasion de s’impliquer davantage en Roumanie, un marché prometteur en matière de digitalisation. L’adoption de technologies avancées et la collaboration en R&D sont des pistes sûres pour renforcer les liens économiques franco-roumains et exploiter pleinement le potentiel du “Decennium Digital”. En engageant des partenariats stratégiques et en investissant dans les talents locaux, les entreprises françaises peuvent non seulement étendre leur portée mais aussi enrichir leur expertise technique dans un marché en pleine mutation digitale.

Pour cela, Eastrategies est le cabinet de conseil le plus à même de vous accompagner. Avec une présence de plus de 30 ans en Roumanie, nous avons développé une expertise dans l’implantation des entreprises françaises et dans le succès de leurs affaires. Prenez contact avec nous afin de discuter de vos projets.

Read More

Stratégie énergétique de la Roumanie : Cap vers un futur durable

La Roumanie s’engage résolument dans la transition énergétique avec des objectifs ambitieux pour les prochaines décennies. Selon le projet de la Stratégie Énergétique nationale pour 2025-2035, avec une perspective étendue jusqu’en 2050, la Roumanie prévoit de porter la part des énergies renouvelables (ER) dans sa consommation finale brute d’énergie à 41,1% en 2035 et à impressionnants 86,1% en 2050.

Cet engagement vers les énergies renouvelables sera principalement réalisé par l’augmentation de la capacité de production issue des sources hydroélectriques, éoliennes, solaires et géothermiques. En parallèle, une électrification partielle des systèmes de chauffage et de refroidissement est prévue, tandis que la biomasse, bien que son rôle reste significatif, verra sa part réduite progressivement.

L’objectif pour 2035 est d’atteindre une capacité installée de production électrique de 40 GW, soit une augmentation de 95% par rapport à 2020, avec 82,1% de cette capacité provenant de sources renouvelables. Cette orientation vers le renouvelable, en particulier l’énergie éolienne et solaire, qui devrait atteindre environ 24 GW en 2035, démontre la volonté de la Roumanie de réduire ses émissions de gaz à effet de serre tout en diversifiant son mix énergétique.

L’énergie nucléaire aura un rôle à jouer

D’autres initiatives comprennent le maintien de la production énergétique nucléaire à des niveaux stables, l’élimination progressive des capacités basées sur le charbon d’ici 2031, et la préparation des infrastructures à gaz pour utiliser des gaz verts comme l’hydrogène dès 2036. De plus, l’installation de nouvelles capacités de cogénération à base de biomasse, de biogaz, et d’hydrogène est également envisagée pour augmenter la part des énergies renouvelables dans le chauffage et le refroidissement.

Pour les entreprises françaises intéressées par les opportunités dans le secteur des énergies renouvelables en Roumanie, cette transition énergétique représente une ouverture majeure. Eastrategies peut vous aider à naviguer dans ce paysage en évolution et à saisir les opportunités liées à ces changements stratégiques. Contactez-nous dès aujourd’hui pour en savoir plus sur la façon dont nous pouvons supporter vos projets d’expansion et d’investissement en Roumanie, et tirer parti de l’évolution rapide du secteur énergétique.

Read More

Roumanie : Le taux de postes vacants est le plus bas de l’UE

Au premier trimestre de 2024, la Roumanie a affiché le taux de postes vacants le plus faible de toute l’Union Européenne, à seulement 0,7%, selon les données récentes publiées par Eurostat. Ce chiffre contraste nettement avec des taux bien plus élevés observés dans d’autres pays membres tels que l’Autriche (4,5%), la Belgique et les Pays-Bas (4,4% chacun).

Ce faible taux de postes vacants en Roumanie est significatif, surtout lorsqu’on le compare à la moyenne de 2,9% dans la zone euro et de 2,6% dans l’ensemble de l’UE. L’analyse montre une tendance à la baisse de la disponibilité de l’emploi depuis le premier trimestre de 2023, où le taux était légèrement plus élevé à 0,9%.

Le marché de l’emploi en Roumanie a vu le nombre de postes vacants atteindre 35 000 au cours des trois premiers mois de 2024, marquant une légère augmentation par rapport au trimestre précédent, mais une diminution notable par rapport à l’année précédente. Cette situation indique une contraction ou une stabilisation du marché de l’emploi dans certains secteurs, potentiellement due à des facteurs économiques internes ou à des ajustements dans les stratégies d’emploi des entreprises.

Signe d’une économie plus stable

Pour les entreprises françaises opérant ou envisageant d’entrer sur le marché roumain, ces indicateurs sont essentiels pour comprendre le climat économique et le marché du travail. La faible disponibilité de postes vacants peut refléter une économie plus stable où les emplois sont occupés et moins sujets aux fluctuations, ou elle pourrait indiquer des défis en termes de croissance et d’expansion.

Un marché du travail caractérisé par un faible taux de postes vacants, comme celui observé en Roumanie, présente plusieurs avantages stratégiques pour les entreprises internationales, notamment françaises, envisageant d’investir ou de s’étendre dans la région. Premièrement, cela peut signaler une stabilité dans l’emploi, suggérant que la main-d’œuvre est engagée et potentiellement moins sujette à la volatilité économique, ce qui offre un environnement plus prévisible pour les opérations commerciales.

Deuxièmement, une faible rotation des employés peut également indiquer un niveau de satisfaction élevé au sein de la main-d’œuvre, ce qui peut se traduire par une plus grande efficacité et une réduction des coûts liés au recrutement et à la formation de nouveaux employés. En outre, cela peut refléter un réservoir de talents inexploités ou sous-utilisés, offrant aux entreprises l’opportunité de capter des compétences locales spécialisées qui ne sont pas encore pleinement exploitées.

Avantages compétitifs en termes de coûts salariaux

Enfin, investir dans un tel marché peut permettre aux entreprises de bénéficier d’avantages compétitifs en termes de coûts salariaux, comparativement à d’autres régions de l’UE où les demandes salariales peuvent être plus élevées. Collectivement, ces facteurs font de la Roumanie une destination attractive pour les entreprises cherchant à optimiser leur efficacité opérationnelle tout en exploitant un marché du travail stable et économiquement avantageux.

Si vous êtes une entreprise française cherchant à comprendre les nuances du marché du travail en Roumanie ou à optimiser votre stratégie de recrutement et d’expansion, notre expertise peut vous apporter des analyses précises et adaptées à vos besoins spécifiques. Contactez notre équipe de consultants pour explorer les opportunités et naviguer avec succès sur le marché roumain.

Read More