Category: Actu éco

Woman playing video games

Roumanie : L’industrie des jeux vidéo dépasse les 200M d’€

jeux vidéo

Avec des grands noms comme Ubisoft, Electronic Arts ou encore Gameloft, la Roumanie s’impose comme une place européenne importante dans les jeux vidéo. Preuve en est qu’en 2019, le chiffre d’affaire ce secteur a atteint 200 millions d’euros de chiffre d’affaires, en croissance de 15% par rapport à l’année précédente.

Plus de 100 studios produisent du contenu vidéo-ludique en Roumanie, la plupart se situant dans la capital Bucarest, mais aussi dans les grandes villes de province comme Cluj-Napoca, Iasi, Timisoara ou encore Brasov.

Une étude réalisée par l’Association des développeurs de jeux vidéo de Roumanie » indique que plus de 6000 spécialistes travaillent dans cette industrie (de la création de jeux jusqu’aux services d’outsourcing de la qualité).

Parmi les grands noms, les équipes d’Ubisoft Roumanie ont travaillé sur les jeux « Triple A » (superproduction) Tom Clancy’s Ghost Recon: Breakpoint ou encore Watch Dogs: Legion. De leur côté les équipes de EA Romania ont contribué au jeu FIFA 20 et à l’intégration pour la première fois de la première ligue roumaine et de ses 14 équipes.

Des acteurs locaux émergents

Des acteurs purement locaux ont également réussi à tirer leur épingle du jeu, comme le studio Amber. Ces Roumains ont ouvert un nouveau bureau dans la ville de Botosani, tout en réalisant leur meilleur chiffre d’affaires depuis leur création.

La pandémie ayant contraint les personnes à passer plus de temps à leur domicile, il ne fait aucun doute que les ventes de jeux vidéo ont augmenté et continueront à augmenter en 2020. L’industrie du jeu vidéo en Roumanie devrait donc profiter de cet élan pour poursuivre sa croissance.

Source: AGERPRES

Read More
Money transfer. Global Currency. Stock Exchange. Stock vector il

Emprunt sur les marchés internationaux : un record pour la Roumanie

emprunt marché international

Roumanie est entrée dans le top 5 des pays à l’économie émergente qui ont emprunté les plus grosses sommes sur le marché international. Seuls les Emirats Arabes Unis, le Mexique, l’Arabie Saoudite et l’Indonésie ont emprunté des sommes plus importantes. L’emprunt externe pour cette année 2020 s’élève à 9,6 milliards d’euros.

Il s’agit d’une année record puisque pour le seul mois de mai, la Roumanie a emprunté 3,3 milliards d’euros. La somme de 9,6 milliards d’euros constitue également un record d’emprunt de la part du gouvernement de ce pays d’Europe de l’Est sur les marchés financiers internationaux.

Cette nouvelle intervient dans un contexte défavorable pour la Roumanie. Le 23 octobre, le cabinet de notation financière Moody’s a programmé une évaluation pour le pays. De même, les cabinets Fitch et S&P évalueront la Roumanie respectivement le 30 octobre et le 4 décembre 2020. Tous les trois ont annoncé des perspectives négatives pour le pays et l’ont averti quant à ses dépenses. La perte de la recommandation pour les investissements entraînerait des difficultés pour la recherche de finance internationale de la Roumanie. Cela pourrait créer également une augmentation des intérêts versés par le pays.

Ce record d’appel à l’emprunt sur le marché international s’explique bien évidemment par le besoin de la Roumanie de faire face à la crise de la COVID-19. Notamment entre les mois de mars et de juin lorsque le pays était placé en Etat d’urgence et que l’activité économique a été fortement ralentie.

Source : Profit.ro

Read More

Relier la mer Baltique à la mer Noire, nouvelle ambition américaine

Autoroute Gdansk Constanta
Image d’illustration ne réprésentant pas le tracé encore à définir.

Une délégation roumaine était présente le vendredi 10 octobre à Washington pour la signature d’un accord historique portant sur le développement du nucléaire en Roumanie (à lire dans notre article). Une annonce surprise tout aussi importante a été faite pour le développement de l’économie roumaine.


« Nous allons commencer le déroulement d’un nouveau projet pour la Roumanie, avec la Pologne, pour la construction d’une autoroute et d’une voix ferrée qui lieraient Constanta, de la Mer Noire, et Gdansk, de la Mer Baltique. Ce projet d’infrastructure réprésentera un bénéfice important pour les économies roumaine et polonaise, mais également pour les économies de la région, pour les années à venir » a déclaré depuis Washington Adrian Zuckerman, ambassadeur américain en Roumanie.


Afin que ce projet soit vraiment efficace, le port roumain de Constanta devra également être améliorer. Une autoroute et une voie ferrée entre les deux villes portuères permettraient aux marchandises de circuler plus rapidement. Ce projet est d’autant plus important pour la Roumanie dont les infrastructures constituent encore à ce jour un point faible.


Dans le plan de relance de l’économie proposé par le gouvernement roumain, il est question de construire 3000 km d’autoroute et de voie express d’ici à 2030. Il faudra attendre plus de précision sur le financement de ce projet initié par les Américains pour voir dans quel mesure il s’encadre dans le plan d’infrastructure roumain.

Source : ro.usembassady.gov

Read More

Les Américains remplacent les Chinois dans le nucléaire roumain

américain nucléaire
Crédit : U.S. Embassy Bucharest

Les Etats-Unis et la Roumanie ont signé en fin de semaine dernière un important contrat dans le domaine énergétique. Pour la somme de 8 milliards d’euros, les Américains accompagneront la Roumanie dans l’extension et la rénovation de l’unique centrale nucléaire du pays. Ce partenariat est stratégique pour les Etats-Unis puisque la Chine était jusqu’alors le partenaire privilégié pour le nucléaire roumain. Le contrat initialement conclut avec le pays asiatique pour l’agrandissement de la centrale de Cernavoda (Sud-Est du pays) a été résilié le 12 juin 2020.

Cette somme de 8 milliards vise à rénover le premier des deux réacteurs de la centrale (d’ici à 2027), ainsi que la construction des réacteurs 3 et 4 (d’ici à 2030). A ce projet participeront également des entreprises locales, mais également françaises et canadiennes.

Un partenariat énergétique mais également militaire

En plus de ce projet, le gouvernement américain a annoncé un paquet de financement de près de 7 milliards d’euros accordé à la Roumanie pour son développement énergétique et des infrastructures.

En échange de ces financements, la Roumanie s’apprête à accepter sur son territoire une présence militaire américaine encore plus importante. « La Roumanie, avec la Pologne, représentent des alliés essentiels dans la défense du flanc est de l’Europe contre les agressions de la Russie », a déclaré Adrian Zuckerman, ambassadeur des Etats-Unis en Roumanie.

Source : ro.usembassady.gov

Read More