Category: Actu éco

warehouse interior with shelves, pallets and boxes, Rows of shel

Roumanie : Hausse de 72% de la demande pour les espaces industriels et logistiques

Espace industriel et logistique

La demande d’espaces pour les secteurs de l’industrie et de la logistique en Roumanie a augmenté de 72% en 2020, par rapport à l’année précédente. Cela équivaut à un niveau de transaction proche de 800 000 m2, révèle un rapport publié par Colliers.

Le stock total roumain d’espaces industriels et logistiques s’élève à présent à 5.7 millions de m2, ce qui représente une hausse de 500 000 m2 par rapport à 2019.

Le rapport précise toutefois que la Roumanie a encore du retard à rattraper face à des pays comme la Pologne et la République Tchèque, ou le stock est respectivement de deux et quatre fois supérieur. Cette importante croissance en 2020 permet toutefois de réduire l’écart et montre que la Roumanie est sur la bonne voie.

Le principal frein au développement des espaces industriels et logistiques roumains reste la précarité des infrastructures de transport du pays. L’annonce du plan de relance, pour lequel 30 milliards vont être accordés au développement du transport (par la construction d’autoroutes notamment) a suscité un intérêt pour les investisseurs de ce domaine.

L’industrie de la consommation a été la principale responsable de la croissance de 2020. Deux enseignes, Carrefour et Profit, ont augmenté leurs espaces de 200 000 m2 en pleine pandémie. La logistique et le retail ont eux contribué à 20% de cette croissance.

Des loyers compétitifs dans la région

« Les loyers pour les espaces de stockage de classe A sont restés stables en 2020 entre 3.8 et 3.9 euros par mètre carré dans les bâtiments autour de la capitale, Bucarest », indique le rapport de Colliers. Cela reste plus compétitif que les villes de Varsovia, en Pologne, ou Budapest, en Hongrie, où les prix avoisinent les 5 euros par mètre carré.

Les effets de la pandémie se font sentir sur le commerce en ligne (voir notre article : Roumanie : 15% de croissance pour le commerce en ligne en 2021). La croissance du marché des espaces de stockage devrait donc s’accélérer dans les prochaines années en Roumanie.

Vous avez un projet qui implique de trouver un espace industriel ou logistique ? Contactez-nous pour obtenir plus d’informations sur ce sujet et être accompagné dans votre projet.

Read More
Cabbage rolls served with sour cream, bread and wine. Dolma, sarma, sarmale, golubtsy or golabki.

Roumanie : Les producteurs locaux se regroupent pour conquérir le monde

sarmale

La coopérative roumaine « Ţara Mea » (trad : Mon Pays) annonce la création officielle d’un département d’export des produits locaux. Plus de 1000 producteurs de toute la Roumanie s’unissent afin de faire connaître la qualité de leurs produits dans le monde entier, et ainsi conquérir de nouveaux marchés.

Cette initiative vise à faire face à deux situations que rencontrent actuellement la Roumanie. La première, son manque de visibilité à l’international. Avec une capacité agricole parmi les plus importante d’Europe, la Roumanie peine à se faire une place sur les étales des pays voisins. La deuxième, l’import des produits considérés comme traditionnels par les Roumains (pomme de terre, choux, pastèque, etc.). « En général, l’idée de l’import ne me dérange pas. Pourtant, quand nous arrivons à importer des produits traditionnels roumains fabriqués dans d’autres pays, sans exporter, alors cela devient un problème de sureté nationale », affirme Florin Burculescu, président de la coopérative Ţara Mea (source : AGERPRES)

Des avancées rapides attendues par les agriculteurs

L’année 2021 a commencé pour ce nouveau département dédié à l’export par une série de rencontre bilatérale visant à trouver de nouveau accords pour l’import-export de produits agro-alimentaire. Des retombées rapides sont attendues afin que les meilleurs produits roumains soient connus dans le monde entier.

La plus grande coopérative agricole du pays travaille également sur un plan de promotion des produits locaux dans l’ensemble des chaînes de magasin du pays. De plus en plus de marques internationales, et même françaises (Auchan, Carrefour, Cora, etc.), adaptent leurs méthodes de vente en mettant en avant les fruits et légumes roumains au détriment des produits d’importations.

Dans les années à venir, les groupes agricoles devront de plus en plus envisager une implantation en Roumanie afin de répondre à une demande croissante de consommation locale.

Contactez-nous pour en savoir plus sur le marché agricole Roumain, nous pourrons vous accompagner dans vos futurs projets.

Read More
Romania Flag 3D Rendering on Blue Sky Building Background

Roumanie : Annonce du budget 2021 autour de 4 grandes réformes

Désigné en décembre 2020, le nouveau gouvernement roumain, conduit par le Premire Ministre Florin Cîţu, vient de présenter le budget 2021 pour le pays.

Un exercice difficile pour ce gouvernement élu en période de crise. C’est justement sur la relance que va s’axer ce budget. La Roumanie estime sa croissance à 4.3% cette année tout en atteignant un déficit de 7.16% du PIB (contre 9.8% en 2020). Pour cela, le premier ministre compte s’attaquer aux dépenses publiques, jugées peu efficientes par l’exécutif.

En Roumanie, pas moins de 1.3 millions de personnes sont employés de la fonction publique. Ce qui représente 22% de la population active pour un budget total de 22.5 milliards d’euros. Le gouvernement souhaite mener une profonde réforme sur ce budget qui contient une partie substantielle (10%) de bonus. « Ces bonus ne sont pas accordés sur des critères de performances », déplore le Premier Ministre.

Augmentation du budget des ministères

« Tous les ministères ont demandé plus d’argent, affirme le Premier Ministre. Le total de leurs demandes supplémentaires est de 49 milliards d’euros. Une évaluation sera faite sur les activités des ministres lors de la première moitié de cette année. » Le gouvernement est en accord avec une augmentation budgétaire, mais souhaite voir des réformes et une amélioration de la performance.

En plus de la restructuration de la fonction publique et des entreprises d’état, le gouvernement roumain souhaite débuter le chantier de trois grandes réformes sur : les retraites, l’éducation et l’administration fiscale. « Ce sont les choses que nous allons faire cette année, et que tout le monde attend depuis 30 ans » a déclaré Florin Cîţu.

Sursa : Adevarul

Read More
Prague city skyline and Charles Bridge, Prague, Czech Republic

République Tchèque : Le PIB par habitant dépasse celui de l’Espagne et de l’Italie

Pour la première fois, le PIB par habitant de la République Tchèque est supérieur à celui de l’Espagne et de l’Italie. Eurostat, l’organisme européen de statistiques, annonce en effet un PIB par habitant de 40 293 dollars pour les Tchèques, contre 38 143 dollars pour les Espagnols et 40 065 dollars pour les Italiens. A titre de comparaison, le FMI indiquait en 1995 un écart de 22% entre la Tchéquie et l’Espagne, en faveur de cette dernière.

Il s’agit d’une première pour un pays de l’ancien bloc communiste. Et les raisons de ce succès sont multiples. L’Espagne traverse depuis plusieurs années une période de stagnation, et la crise du Covid ayant affecté le tourisme n’a pas arrangé les choses. De l’autre côté, la République Tchèque s’est affirmée comme une puissance industrielle (notamment pour les sociétés allemandes) ces dernières années. L’impôt sur les bénéfices des sociétés y est fixé à 19%, quand en France il varie entre 28 et 31%.

La Tchéquie n’est finalement qu’un exemple parmi les pays de l’Europe de l’Est dont la croissance (ou plutôt la résistance face à la crise de 2020) est supérieure à celle des pays d’Europe de l’Ouest. La reprise est déjà en marché dans ces pays avec notamment une augmentation de la relocalisation en Europe, ou une intention de relocaliser.

Rendez-vous sur notre page de contact afin de nous exposer vos projets, nous pourrons alors vous présenter les opportunités en Europe de l’Est.

Read More