Début 2021, la Roumanie et la Bulgarie surclassent la croissance européenne

Croissance Roumanie Bulgarie 2021

La Roumanie a eu lors du premier trimestre 2021 la plus grande croissance économique (+2,8% par rapport au trimestre précédent) de l’Union Européenne. Le pays de l’Europe de l’Est est suivi par son voisin direct, la Bulgarie, avec une croissance de 2,5% de l’économie par rapport au dernier trimestre de 2020. Dans la zone euro, seule la France a connu une croissance de l’ordre de 0,4%, tous les autres pays ayant vu leur économie régresser par rapport à la fin d’année dernière.

L’économie de la zone euro a baissé de 0,6% par rapport au dernier trimestre de 2020. En comparaison à la même période, l’année dernière, l’économie de la zone euro a baissé de 1,8%, et celle de l’UE de 1,7%. Ces contractions du PIB européen font suite aux baisses rencontrés lors du dernier trimestre 2020, lui-même ayant fait suite à un 3e trimestre de forte croissance

Alors que seul la France a connu une croissance de son PIB en début d’année, par rapport à la fin d’année 2020, plusieurs pays européens s’en sorte très bien à ce registre. La Roumanie en tête avec une croissance de +2,8%, suivi de la Bulgarie avec +2,5%, de Chypre avec +2% et de la Hongrie avec +1,9%.

Une image contenant table

Description générée automatiquement

Cette croissance s’explique par une meilleure résilience de ces pays face à la pandémie de 2020, et à des plans de relance compétitifs ayant permis une reprise rapide de l’économie. Les pays d’Europe de l’Est, comme la Roumanie, la Bulgarie et la Hongrie profitent également d’une dynamique de relocalisation des outils industriels depuis l’Asie vers l’Europe.

Les échanges internationaux ont également contribué, pour la Roumanie, à cette croissance. En effet, le volume des imports et des exports est en net augmentation (voir notre article : Roumanie, forte hausse des importations au premier trimestre 2021). 

Plus que jamais, l’Europe de l’Est représente un marché que les entreprises européennes se doivent de prendre en considération. Afin dans découvrir plus sur les opportunités qui vous attendent dans ces pays, nous vous invitons à prendre contact avec nous afin que nous discutions de vos projets. 

Source : Eurostat

Read More
Man working at warehouse and driving forklift

Roumanie : Cette main d’œuvre qui veut travailler plus

Avec un taux de chômage inférieur à 5%, la Roumanie est l’un des pays Européens qui parvient le mieux à occuper sa main d’œuvre. Pourtant, de nombreux roumains font part de leur volonté de travailler plus.

C’est ce qui ressort d’une analyse effectuée sur l’année 2020 par l’Institut National de Statistiques (INS) roumain. 171 000 personnes travaillant à temps partiel ont déclaré être disponibles pour travailler plus d’heures qu’à présent. Cela représente 30% des travailleurs à temps partiel ayant un contrat en Roumanie. L’ensemble de ces travailleurs entrent dans la catégorie des personnes sous-occupées (2% de la population active).

Malgré la pandémie, un progrès a été constaté dans cette catégorie de population pourque le nombre de personnes sous-occupées a baissé de 21 600 en un an.

Une autre catégorie de la population permet de voir le potentiel de la main d’œuvre disponible roumaine, avec une augmentation de 1.8% en 2020. Il s’agit de la force de travail potentielle additionnelle. Cette dernière regroupe deux populations. 117 400 personnes sont prêtes à commencer un travail, mais n’effectuent pas de recherches en ce sens, ou bien souhaitent un travail mais ne sont pas disponibles dans l’immédiat pour le commencer.

Corroboré avec une croissance estimée à 5% en 2021, ces chiffres montrent que la Roumanie est prête pour assurer sa relance économique. C’est aussi un argument fort pour les entreprises souhaitant investir dans un pays où la main d’œuvre est qualitative et volontaire.

Vous hésitez encore sur votre prochaine implantation ? Ou sur le pays cible de vos Exports ? Contactez-nous pour un pré-diagnostic gratuit afin de définir votre stratégie en Europe de l’Est.

Read More

Hongrie : 5.2% de croissance et baisses d’impôts pour le budget 2022

budget hongrie

Lors de la présentation du budget 2022, le gouvernement hongrois a annoncé viser une croissance de 5.2%. Cela, en maintenant un déficit de 5.9% du PIB et une dette publique de 79.3% du PIB, a indiqué le ministre des Finances Mihály Varga.

Le ministre précise que le budget bise à relancer l’économie, supporter les ménages, réintroduire le 13e mois de retraite, introduire une exemption d’impôt pour les moins de 25 ans, tandis que le poids des taxes sur les employés sera réduit et l’investissement pour de nouveaux emplois soutenu.

Le gouvernement a initié « le plus grand plan économique dans l’Histoire moderne de la Hongrie » avec un investissement total dépassant les 20 milliards d’euros.

Le budget de 2022 sera quant à lui supérieur de 1.3 milliards à celui de l’année précédente. Mihály Varga précise que dans ce budget, 7.7 milliards seront dédiés aux supports des ménages et aux réductions des taxes. Une autre augmentation significative est attendu dans le domaine de la santé, avec une augmentation du budget alloué de 2.1 milliards d’euros.

Le FMI salue les efforts de la Hongrie pour sa relance

De son côté, le Fonds Monétaire International (FMI) a salué la forte réponse apportée par la Hongrie à la crise. Les services du FMI ont tenu des consultations avec des représentants de la banque centrale, de différents ministères, des banques commerciales et des associations sectorielles à la fin du mois d’avril.

Le FMI a notamment félicité la Hongrie pour la mise en place de drive de vaccination qui « lui permettra de rouvrir son économie plus tôt que la plupart des autres pays de l’Union Européennes ».

Source : hungarytoday.hu

Read More

Standard & Poor’s fait évoluer les perspectives de la Roumanie de négatives à stables

évolution de Standard & Poor's de la Roumanie vers le positif

L’agence de notation Standard & Poor’s, qui évaluent la santé financière des pays en leur accordant des notes, a modifié pour la première fois depuis 2013 son évaluation de la Roumanie. Et c’est une modification positive, surtout dans le contexte actuel, qu’a reçu le pays d’Europe de l’Est.

Le ministère roumain des finances publiques a, en effet, annoncé que l’agence de notation à fait évoluer les perspectives de négatives à stable concernant la notation accordée pour la dette gouvernementale. La note globale de la dette roumaine reste inchangée : BBB-/A-3

« Standard & Poor’s a précisé dans un communiqué de presse publié le 16 avril 2021, que les perspectives stables démontrent une crédibilité des mesures de consolidation fiscale promues par le Gouvernement et l’anticipation du fait que les finances publiques et la position externe de la Roumanie vont se stabiliser dans les deux prochaines années », a déclaré le ministère. Pour changer sa perspective sur la Roumanie, l’agence de notation a apprécié le fait que le déficit, bien qu’important dans le pays, soit atténué par la perspective d’absorption importante de fonds européen.

La stabilité de l’économie roumaine reconnue à l’international

Cette décision vient rajouter une pierre à l’édifice de la relance en Roumanie. L’ensemble des organismes internationaux s’accordent à dire que la récupération du pays suite à la pandémie va être l’une des plus rapides d’Europe (voir notre article : La Roumanie aura la 2e plus forte croissance européenne en 2021 selon le FMI)

L’amélioration de la santé financière de la Roumanie avait également été récompensé l’année dernière à la bourse avec le passage du pays dans la catégorie des marchés de capitaux émergent (voir notre article ici). Cela a notamment conduit dans les dernières semaines à un record historique de la bourse de Bucarest (voir notre article ici).

Tous les indicateurs montrent que la Roumanie est un pays dans lequel investir, de part sa stabilité et sa croissance. Vous avez un projet et vous souhaitez profiter de ces opportunités ? Eastrategies accompagne depuis 30 ans des entreprises dans leur implantation en Europe de l’Est. N’attendez plus et contactez-nous pour discuter de votre projet.

Source : Adevarul.ro

Read More