warehouse interior with shelves, pallets and boxes, Rows of shel

Roumanie : Hausse de 72% de la demande pour les espaces industriels et logistiques

La demande d’espaces pour les secteurs de l’industrie et de la logistique en Roumanie a augmenté de 72% en 2020, par rapport à l’année précédente. Cela équivaut à un niveau de transaction proche de 800 000 m2, révèle un rapport publié par Colliers.

Le stock total roumain d’espaces industriels et logistiques s’élève à présent à 5.7 millions de m2, ce qui représente une hausse de 500 000 m2 par rapport à 2019.

Le rapport précise toutefois que la Roumanie a encore du retard à rattraper face à des pays comme la Pologne et la République Tchèque, ou le stock est respectivement de deux et quatre fois supérieur. Cette importante croissance en 2020 permet toutefois de réduire l’écart et montre que la Roumanie est sur la bonne voie.

Le principal frein au développement des espaces industriels et logistiques roumains reste la précarité des infrastructures de transport du pays. L’annonce du plan de relance, pour lequel 30 milliards vont être accordés au développement du transport (par la construction d’autoroutes notamment) a suscité un intérêt pour les investisseurs de ce domaine.

L’industrie de la consommation a été la principale responsable de la croissance de 2020. Deux enseignes, Carrefour et Profit, ont augmenté leurs espaces de 200 000 m2 en pleine pandémie. La logistique et le retail ont eux contribué à 20% de cette croissance.

Des loyers compétitifs dans la région

« Les loyers pour les espaces de stockage de classe A sont restés stables en 2020 entre 3.8 et 3.9 euros par mètre carré dans les bâtiments autour de la capitale, Bucarest », indique le rapport de Colliers. Cela reste plus compétitif que les villes de Varsovia, en Pologne, ou Budapest, en Hongrie, où les prix avoisinent les 5 euros par mètre carré.

Les effets de la pandémie se font sentir sur le commerce en ligne (voir notre article : Roumanie : 15% de croissance pour le commerce en ligne en 2021). La croissance du marché des espaces de stockage devrait donc s’accélérer dans les prochaines années en Roumanie.

Vous avez un projet qui implique de trouver un espace industriel ou logistique ? Contactez-nous pour obtenir plus d’informations sur ce sujet et être accompagné dans votre projet.

Read More

L’Europe accorde 875,5 millions d’euros pour la construction de l’autoroute Sibiu-Pitesti

commission européenne

La première phase de l’autoroute reliant les villes de Sibiu et Pitesti, en Roumanie, va être financée à hauteur de 875,5 millions d’euros par l’Union Européenne. Cette annonce a été faite le jeudi 3 septembre par la Commission Européenne.

Cette autoroute représente un enjeu stratégique pour l’Europe. Elle permettrait d’offrir une meilleure connexion le long du couloir de transport Rhin-Danube. Cela va se traduire par une connexion ininterrompue entre le port de Constanta, ouvrant sur la mer Noire, et le poste de frontière de Nadlac vers la Hongrie.

« Ce projet va résoudre un grand blocage de trafic routier dans réseau de transport roumain. Il va améliorer la sécurité routière, va réduire les durées des trajets et réduire les coûts pour les passagers et les marchandises. Cela aura un effet très positif pour l’économie et la qualité de vie des habitants de la région », a déclaré la commissaire pour la cohésion et les réformes, Elisa Ferreira.

Un défi qui prendra du temps

Cette construction va toutefois prendre du temps. Le défi est titanesque. Cette autoroute sera la première à traverser les montagnes Carpates. Pas moins de 9 tunnels seront construit pour rendre cette connexion possible.

L’autoroute Sibiu – Pitesti aura une longueur de 122,11 kilomètres et va être divisée en cinq lots pour sa construction. Les travaux pour la réalisation du premier lot entre Sibiu et Boita (13,17 km) ont commencé au mois de mars 2020. Ce lot coûtera 125 millions d’euros et devrait être livré dans maximum 4 ans.

Les infrastructures routières ont pris beaucoup de retard en Roumanie par rapport au reste de l’Europe. Mais le gouvernement entend bien accélérer les constructions. Il en a même fait une priorité dans son plan de relance de l’économie jusqu’à 2030.

Source : AGERPRES

Retrouvez ici plus d’actualités sur le transport en Roumanie :

Read More

Roumanie : Comment déduire la TVA sur les livraisons intercommunautaires de biens

TVA sur les livraisons intercommunautaires de biens

Pour déduire la TVA sur les livraisons intercommunautaires de biens depuis la Roumanie, une série très précise de documents est à prendre en compte.

Les livraisons intercommunautaires désignent les livraisons de biens qui sont transportés, par le fournisseur, d’un Etat membre de l’UE vers un autre Etat membre.

La déduction de la TVA pour les livraisons intercommunautaires de biens se justifie par les documents suivants :

  • Facture sur laquelle doit être mentionnée le numéro de TVA intracommunautaire attribué à l’acheteur d’un autre Etat membre ;
  • Document qui atteste que les biens ont été transportés de la Roumanie vers un autre Etat membre ;
  • Selon le cas, tout autre document comme : contrat / commande / document d’assurance.

Dans le cas où le transport des biens est assuré par le fournisseur, il convient d’ajouter :

  • Au moins deux de ces documents :  convention relative au contrat de transport international de marchandises par route (CMR) signé / Connaissement / Facture de transport aérien ou facture du transporteur ;
  • OU au moins un des documents mentionnés ci-dessous, plus un de ces documents : police d’assurance, extrait bancaire, facture du dépôt, document émis par une autorité publique (ex : notaire)

Dans le cas où le transport des biens est assuré par un transporteur tiers, le dossier se complétera avec :

  • Une déclaration de l’acheteur à destination du fournisseur qui atteste de la réception des biens. Cette attestation doit être fournie jusqu’au 10 du mois suivant la livraison. Elle doit contenir les informations suivantes : date d’émission, nom et adresse de l’entreprise, quantité et nature des biens, date et lieu de la réception des biens (en cas de livraison par transport, numéro d’identification du moyen de transport) et identité de la personne qui accepte les biens au nom de l’acheteur.  
  • PLUS au moins deux de ces documents :  convention relative au contrat de transport international de marchandises par route (CMR) signé / Connaissement / Facture de transport aérien ou facture du transporteur ;
  • OU au moins un des documents mentionnés ci-dessous, plus un de ces documents : police d’assurance, extrait bancaire, facture du dépôt, document émis par une autorité publique (ex : notaire)

Le délai pour fournir ces documents est de 150 jours à partir de la livraison des biens. En cas de contrôle fiscal et de dépassement de ce délai, les autorités peuvent obliger l’entreprise à collecter et payer la TVA à la date de la livraison des biens.

N’hésitez pas à faire appel à nos équipes pour accompagner votre développement en Roumanie.

Read More

Le transport de marchandises facilité entre l’Ukraine et la Roumanie

Le transport de marchandise entre l’Ukraine et la Roumanie est facilité par l’ouverture d’un point de traversée du Danube entre les communes de Orlovka (Ukraine) et Isaccea (Roumanie).

Mercredi 12 août, les autorités douanières ont annoncé que les transports de marchandises allaient rapidement débuter. Un système de bac (bâteau à fond plat) sera utilisé pour permettre la navette des transporteurs.

Ce projet d’une valeur de 5,5 millions d’euros (dont 1.15 millions d’euros de fonds européen) a été finalisé en deux ans. Il vise à réduire le temps de transit entre l’Ukraine et la Roumanie, mais aussi à réduire les coûts de transport. Jusqu’à présent, pour arriver en Roumanie, les transporteurs ukrainiens devait passer sur une courte distance par la Moldavie et payer les taxes de transit. Un trajet de l’Ukraine jusqu’au port roumain de Constanta sera maintenant plus court d’environ 100 km.

Pour le moment, en raison du contexte pandémique, seul le transport des marchandises est autorisé par ce moyen. Le transport des personnes sera rendu possible à l’avenir.

Source AGERPRES: https://www.agerpres.ro/economic-intern/2020/08/12/tulcea-traficul-de-marfuri-pe-dunare-intre-isaccea-romania-si-orlovka-ucraina-a-fost-deschis–554890

carte roumanie
Carte de la Roumanie

Pour développer votre activité en Roumanie, contactez-nous.

Lisez également nos autres informations sur le transport en Europe de l’Est :

Read More