La Roumanie enregistre un record de production industrielle

production industrielle

La production industrielle roumaine a atteint, en mars 2021, son plus haut niveau des cinq dernières années sur la période correspondante. Cette croissance s’explique notamment par des records de performance des industries manufacturière et les industries du secteur de l’énergie.

Au mois de mars, la production industrielle a connu une croissance de 13% par rapport au mois précédent. Par rapport au même mois de l’année précédente, la production industrielle a augmenté de 13.4%. Cette importante différence peut s’expliquer par l’instauration de l’Etat d’urgence à partir du 15 mars 2020.

L’industrie manufacturière et la production d’énergie ont atteint en mars 2021 les plus grands niveaux connus lors des cinq dernières années. Cette augmentation a entrainé également une augmentation de l’exportation (voir notre article au sujet de l’import-export en Roumanie).

 Pour l’industrie manufacturière, la reprise du secteur automobile a été la principale locomotive. Alors que pour l’industrie énergétique, les conditions météorologiques expliques cette importante croissance. En effet, ce mois de mars en Roumanie a été beaucoup plus froid que ceux des années précédentes. Entraînant donc une consommation énergétique plus importante.

D’autres records sont prêts à être battus en termes de production industrielle, alors que la Roumanie active son plan de relance. Surtout, le pays se prépare à profiter de la vague de relocalisation européenne qui se fait de plus en plus ressentir.

Venez découvrir à quel point cette dynamique pourrait être favorable à vos projets en prenant rendez-vous avec nos équipes ici.

Source : Biziday.ro

Read More

Les grandes annonces du secteur énergétique en Roumanie

projet énergétique roumanie

La Roumanie entend bien faire sa part dans l’augmentation de la part des énergies propres en Europe et dans la réduction des gaz à effet de serre.

Pour cela, le ministre de l’Énergie, Virgil Popescu, a annoncé deux grands chantiers pour les années à venir. Le premier est une accélération d’un projet entrepris depuis plusieurs années en Roumanie : la rénovation thermique des immeubles publics et privés. « Conforme à la stratégie nationale de rénovation sur le long terme, jusqu’en 2030, une somme d’environ 13 milliards d’euros va être investie dans la rénovation des bâtiments publics et privés, afin de respecter les engagements européens concernant la rénovation, la réduction de la consommation énergétiques et les émissions de gaz à effet de serre », a déclaré le ministre.

Ces investissements auront pour conséquences d’augmenter la croissance du secteur de la construction-rénovation. Cela entraînera également un nombre important de création d’emploi.

Une centrale unique en son genre

Le second projet d’envergure vient tout juste de recevoir un avis favorable de la part de la Commission Européenne sur la base du concept. Il s’agit de la construction d’un projet pilote de centrale au gaz et à l’hydrogène près de la commune de Halânga (sud-ouest de la Roumanie). Le terrain pour la construction de la future centrale a déjà été acheté et le projet est maintenant passé à l’étape de l’étude de faisabilité.

Cette centrale, unique en son genre, utilisera du gaz naturel pour produire 150MW, ainsi que des panneaux photovoltaïques pour 50MW qui produiront de l’hydrogène. Cet hydrogène sera réintroduit dans la centrale et brulé dans un mélange avec le gaz naturel pour produire une énergie plus importante et plus propre. « Ce projet pilote a été envoyé à la Commission Européenne, et à notre grande joie, a été reconnu comme un concept de production d’énergie à partir de gaz naturel beaucoup plus propre qu’en temps normal », a déclaré Virgil Popescu. Le ministère fait même état d’un intérêt élevé de la part de plusieurs pays d’Europe de l’Ouest qui souhaitent reprendre ce concept.

La Roumanie est un pays réellement tourné vers l’innovation dans l’industrie énergétique. Eastrategies a accompagné de nombreuses entreprises désireuses de s’implanter dans ce pays, avec succès. Vous souhaitez en apprendre plus sur ce marché ? Contactez-nous afin que nous organisions une discussion.

Read More
big Electricity pylons

Serbie: Futur hub énergétique en Europe

hub energie serbie

La Serbie remplit toutes les conditions pour être le hub énergétique et le corridor de transit de la région, a déclaré mercredi le vice-premier ministre et ministre des mines et de l’énergie serbe, Zorana Mihajlovic.

Elle a déclaré que l’accélération de la mise en œuvre des projets et la connectivité régionale seraient les priorités de son ministère.

Dans le secteur de l’énergie également, la Serbie remplit toutes les conditions pour être un grand corridor et une plaque tournante énergétique dans cette partie de l’Europe. Il y a de nombreux projets qui ont été lancés ces dernières années et qui doivent être achevés ou accélérés“, a-t-elle déclaré.

La croissance et le développement économique de la Serbie, ainsi que sa position dans la région, dépendent de la stabilité énergétique et de l’approvisionnement en électricité, gaz, pétrole et dérivés du pétrole.

Cela ne comprend pas seulement le tronçon serbe du gazoduc TurkStream, mais aussi la construction d’un interconnecteur de gaz avec la Bulgarie et l’expansion de l’installation de stockage souterrain de gaz de Banatski Dvor, selon le ministre.

Cela s’applique également à la construction d’un corridor électrique trans-Balkans, à l’investissement dans des oléoducs et des gazoducs de produits, ainsi qu’au renforcement des réseaux de distribution d’électricité et de gaz.

La Serbie va donc devenir une plaque tournante de l’énergie, ce qui attire de plus en plus d’investisseurs Européens.

Source : tanjug.rs

Read More
High angle shot of a private house situated in a valley with solar panels on the roof

Roumanie : Lancement du programme de subvention “Electric Up”

panneaux solaires

Annoncé cet été, le programme « Electric Up » sera lancé d’ici deux semaines en Roumanie. Ce programme vise à augmenter le nombre d’entreprises productrices d’énergie photovoltaïque. Pour cela, les petites et moyennes entreprises du secteur « HoReCa » (en Français CHR : Café/Hotel/Restaurant) pourront bénéficier d’une subvention non-remboursable pouvant aller jusqu’à 100 000 euros et couvrant jusqu’à 100% des dépenses du projet.

« Ce projet prévoit l’installation de systèmes de panneaux photovoltaïques ayant une puissance comprise entre 27 kWp et 100 kWp nécessaire à la consommation propre et à la livraison du surplus dans le système énergétique national », précise les représentants du ministère de l’économie, de l’énergie et du milieu des affaires. « Cela impliquera aussi l’installation de stations de recharge d’au moins 22 KW pour les véhicules électriques et hybrides avec système plug-in. »

100 millions d’euros dans un premier temps

Le projet dispose d’un budget initial de 100 millions d’euros. En fonction de l’intérêt qu’il suscitera, il pourra s’ouvrir à l’avenir aux entreprises d’autres secteurs d’activité et voir son budget augmenter. L’objectif étant de répondre à la fois au besoin d’augmenter la part des énergies vertes dans le système énergétique national, mais aussi d’anticiper l’augmentation des ventes de véhicules électriques dans les prochaines années. Actuellement, les stations de recharge ne sont pas encore suffisamment répandues dans ce pays d’Europe de l’Est.

La transition énergétique est l’un des domaines qui attire le plus de fonds européen en Roumanie (voir notre article ici). Intéressé par ce sujet ? Contactez-nous pour obtenir un accompagnement.

Source: Agerpres

Read More