Roumanie : Découvrez le salaire moyen au début de l’année 2022

Les statistiques officielles viennent d’être publiées. En février 2022, le salaire moyen brut était de 1224 euros en Roumanie. Si nous parlons en termes de salaire net, alors celui-ci s’élève en moyenne à 751 euros.

Il s’agit d’une hausse de 0,6% par rapport au mois précédent. Mais surtout d’une autre de 10,6% par rapport au mois de février 2021.

Pour aller plus loin dans la comparaison, l’Institut National de Statistique rapporte cette hausse de salaire à l’évolution des prix des biens de consommation. Alors que le salaire moyen brut a augmenté de plus de 10% en un an, le pouvoir d’achat quant à lui n’a augmenté que de 1,9%. Par rapport à 1990, le pouvoir d’achat des habitants a augmenté de 125%.

« Dans le cours de l’année, nous observons des fluctuations dans le montant du salaire moyen en raison des primes accordées, mais aussi des périodes de fêtes », indique le rapport de l’Institut.

Au cours des 12 derniers mois, les plus fortes hausses de salaire ont été observées dans les industries du tabac (+30%), pharmaceutiques (+10,6%), audio-vidéo (+10%) ou encore de transactions immobilières (+7%).

Les salariés de certains domaines souffrent, quant à eux, d’une baisse du salaire moyen de leur secteur. C’est le cas du secteur des extractions minières (-9,1%), des télécommunications (-8,4%), des activités de transport (-7%), ou de l’énergie (-5%).

Vous cherchez des salariés ou souhaitez bénéficier de portage salarial depuis la Roumanie ? Prenez contact avec notre cabinet afin de découvrir quelles sont les démarches à suivre pour cela.

Source : AGERPRES

Read More
Romania Flag 3D Rendering on Blue Sky Building Background

Roumanie : Annonce du budget 2021 autour de 4 grandes réformes

Désigné en décembre 2020, le nouveau gouvernement roumain, conduit par le Premire Ministre Florin Cîţu, vient de présenter le budget 2021 pour le pays.

Un exercice difficile pour ce gouvernement élu en période de crise. C’est justement sur la relance que va s’axer ce budget. La Roumanie estime sa croissance à 4.3% cette année tout en atteignant un déficit de 7.16% du PIB (contre 9.8% en 2020). Pour cela, le premier ministre compte s’attaquer aux dépenses publiques, jugées peu efficientes par l’exécutif.

En Roumanie, pas moins de 1.3 millions de personnes sont employés de la fonction publique. Ce qui représente 22% de la population active pour un budget total de 22.5 milliards d’euros. Le gouvernement souhaite mener une profonde réforme sur ce budget qui contient une partie substantielle (10%) de bonus. « Ces bonus ne sont pas accordés sur des critères de performances », déplore le Premier Ministre.

Augmentation du budget des ministères

« Tous les ministères ont demandé plus d’argent, affirme le Premier Ministre. Le total de leurs demandes supplémentaires est de 49 milliards d’euros. Une évaluation sera faite sur les activités des ministres lors de la première moitié de cette année. » Le gouvernement est en accord avec une augmentation budgétaire, mais souhaite voir des réformes et une amélioration de la performance.

En plus de la restructuration de la fonction publique et des entreprises d’état, le gouvernement roumain souhaite débuter le chantier de trois grandes réformes sur : les retraites, l’éducation et l’administration fiscale. « Ce sont les choses que nous allons faire cette année, et que tout le monde attend depuis 30 ans » a déclaré Florin Cîţu.

Sursa : Adevarul

Read More
Business woman  Accounting Financial investment on calculator Co

Analyse : Evolution des salaires minimums en Europe de l’Est

Les salaires minimums imposés dans les pays d’Europe de l’Est ont fortement évolué ces dernières années, bien plus qu’en Europe de l’Ouest. Il faut dire que les salaires étaient extrêmement bas dans ces pays comme il est possible de le constater dans ce tableau.

PaysSalaire minimum 2017 (€ brut)Salaire minimum 2021 (€ brut)
Bulgarie235332 (+41%)
Roumanie275458 (+66%)
République Tchèque407579 (+42%)
Hongrie412442 (+7%)
Croatie433563 (+30%)
Slovaquie435623 (+43%)
Pologne453614 (+36%)
Source : Eurostat / https://ec.europa.eu/eurostat/web/main/home

A titre d’exemple, la France, sur la même période, n’a connu une évolution du salaire minimum que de 5%. Passant de 1480 euros bruts à 1555 euros brut par mois.

L’augmentation de ces salaires dans les pays de l’Est s’explique, notamment pour la Roumanie, par une meilleure qualification de la population et une politique budgétaire compétitive. En effet, ces pays cherchent à retenir leur main d’œuvre, tout en offrant l’assurance d’un salaire permettant de subvenir au besoin essentiels.

La Commission Européenne a initié en 2020 un projet de concertation sur l’uniformisation du salaire minimum dans les pays de l’Union Européenne. Bien que la hausse des salaires soient importantes en Europe de l’Est, la Bulgarie n’est pas près de rattraper les 2202 euros du Luxembourg. Surtout, ce projet pourrait être un frein à la compétitivité de nombreux pays.

Une compétitivité maintenue et une valeur sociale en plus

La situation actuelle est en effet favorable pour toute entreprise souhaitant relocaliser sa production en Europe. Les salaires des pays de l’Europe de l’Est restent suffisamment compétitifs, pour ne pas s’imposer une charge trop importante à la suite d’un retrait asiatique par exemple. Et leur augmentation ces dernières années démontrent que des efforts sont consentis d’un point de vue sociale pour assurer un niveau de vie décent aux personnes vivant avec ces salaires.

Certains pays comme la Roumanie vont encore plus loin pour attirer les entrepreneurs en accordant d’importants avantages fiscaux. Selon le type de métier, les charges sociales sont réduites, permettant d’offrir aux employés des salaires nets plus importants, et ainsi attirer de meilleurs talents.

Présentez-nous vos projets de croissance à l’international, nous vous aiderons à calculer quelle est la meilleure option pour vos implantations. Pour cela, il vous suffit de vous rendre sur cette page : https://www.eastrategies.fr/contact/

Read More
Concept of solution and domino effect.Slightly de-focused and cl

Roumanie : Les mesures de soutien encore en vigueur en 2021

roumanie soutient entreprises

L’Etat roumain, soutenu par l’Union Européenne, a multiplié en 2020 les mesures de soutien aux entreprises faisant face aux conséquences de la crise sanitaire. Mais que reste-t-il aujourd’hui de ces mesures, et quelles sont les entreprises qui peuvent en bénéficier.

Subvention pour l’investissement

Les inscriptions pour l’une des subventions non remboursables sont encore ouvertes jusqu’au 29 janvier 2021. Il s’agit d’une subvention allant de 50 000 à 200 000 euros pour les PME-ETI ayant un projet d’investissement. Afin de l’obtenir, les entreprises de Bucarest doivent avoir un apport propre de 30% de la valeur de la subvention. Les entreprises hors capitale doivent avoir un apport de 15%. Le budget total de cette opération, financée par le Programme Opérationnel de Compétitivité 2014-2020 et des près de 500 millions d’euros.

Les inscriptions peuvent se faire ici : https://www.afir.info/

IMM Invest 2021

Le programme IMM Invest a été prolongé jusqu’au 30 juin 2021. Il permet aux PME-ETI d’effectuer un emprunt entre 100 000 euros et 2 millions d’euros garanti à 90% par l’Etat et aux taux d’intérêt subventionnés. Les inscriptions sont possibles jusqu’à l’épuisement du budget alloué à cette initiative, soit un peu plus de 4 milliards d’euros.

Les inscriptions peuvent se faire ici : https://www.imminvest.ro/

Autres mesures de soutient

Plusieurs mesures directes de soutient ont été prolongées par le ministère du travail jusqu’au 30 juin 2021 :

– Prise en charge de 50% du salaire de l’employé (au maximum 512 euros) pour l’embauche à temps plein d’une personne de plus de 50 ans ayant perdu son emploi lors des périodes d’urgence et d’alerte de 2020. Cette mesure s’applique également pour les jeunes entre 16 et 29 ans enregistré comme chômeur ou ayant perdu leur emploi pour des motifs qui ne leur sont pas imputables.

– Prise en charge de 35% de la rémunération quotidienne des travailleurs journaliers, pour une période de trois mois au choix de l’employeur.

– Prise en charge de 41.5% du salaire correspondant au nombre de jours de 8h travaillés par les saisonniers (dans la limite de 41.5% du salaire brut moyen).

– Jours libres payés à auteur de 75% du salaire brut pour un parent ayant un enfant de moins de 12 ans et exerçant une profession ne permettant pas le travail à domicile. Cette mesure s’appliquera jusqu’à la fin de l’année scolaire 2020-2021.

Le gouvernement roumain venant tout juste de changer à la suite des élections législatives fin 2020. Le budget pour l’année en cours sera voté d’ici le 4 février. D’autres mesures de soutien pourront alors être mise en place pour assurer la reprise en 2021.

Vous souhaitez installer votre entreprise en Roumanie. N’hésitez pas à nous partager votre projet. Nous vous expliquerons tous les avantages à faire cela.

Read More