La Roumanie enregistre un record de production industrielle

production industrielle

La production industrielle roumaine a atteint, en mars 2021, son plus haut niveau des cinq dernières années sur la période correspondante. Cette croissance s’explique notamment par des records de performance des industries manufacturière et les industries du secteur de l’énergie.

Au mois de mars, la production industrielle a connu une croissance de 13% par rapport au mois précédent. Par rapport au même mois de l’année précédente, la production industrielle a augmenté de 13.4%. Cette importante différence peut s’expliquer par l’instauration de l’Etat d’urgence à partir du 15 mars 2020.

L’industrie manufacturière et la production d’énergie ont atteint en mars 2021 les plus grands niveaux connus lors des cinq dernières années. Cette augmentation a entrainé également une augmentation de l’exportation (voir notre article au sujet de l’import-export en Roumanie).

 Pour l’industrie manufacturière, la reprise du secteur automobile a été la principale locomotive. Alors que pour l’industrie énergétique, les conditions météorologiques expliques cette importante croissance. En effet, ce mois de mars en Roumanie a été beaucoup plus froid que ceux des années précédentes. Entraînant donc une consommation énergétique plus importante.

D’autres records sont prêts à être battus en termes de production industrielle, alors que la Roumanie active son plan de relance. Surtout, le pays se prépare à profiter de la vague de relocalisation européenne qui se fait de plus en plus ressentir.

Venez découvrir à quel point cette dynamique pourrait être favorable à vos projets en prenant rendez-vous avec nos équipes ici.

Source : Biziday.ro

Read More
Worker dispatching cargo containers for shipping companies via freight train and organizing goods to be exported.

Roumanie : Forte hausse de l’importation au premier trimestre 2021

import export

Au premier trimestre 2021, la Roumanie a vu ses importations augmenter de 7.1% par rapport à la même période l’année dernière. La valeur atteinte est de 23 milliards d’euros. De l’autre côté, l’exportation est aussi légèrement en hausse avec 3.9%. Il s’agit là d’une conséquence directe de la relance économique qui devrait permettre à la Roumanie de terminer l’année avec une croissance proche des 5%.

Dans la période janvier-mars 2021, les voitures et les équipements de transport ont le plus contribués à cette augmentation. Ils représentent respectivement 49.6% des exportations réalisées et 37.1% des importations réalisées. Les autres produits manufacturés ont également représenté une part importante de ces échanges commerciaux (30% des exportations et 29.9% des importations).

Au niveau géographique, les échanges avec les pays membres de l’Union Européenne reste majoritaire. 75% des produits sortis de la Roumanie sont arrivés dans un pays membre. En échange, ces derniers ont fourni 73.8% des imports du pays de l’Europe de l’Est.

Cette importante augmentation de l’importation en Roumanie montre au combien ce pays est ouvert aux produits et services étrangers. C’est une situation dont les entreprises françaises peuvent tirer partie très rapidement. Eastrategies dispose de toutes les compétences pour démarrer vos projets au plus vite et dans les meilleures conditions. Pour cela, il vous suffit juste de nous contacter par ce formulaire afin que nous puissions discuter de votre projet de croissance internationale.

Source : Institut National roumain des Statistiques

Read More
Man working at warehouse and driving forklift

Roumanie : Cette main d’œuvre qui veut travailler plus

Avec un taux de chômage inférieur à 5%, la Roumanie est l’un des pays Européens qui parvient le mieux à occuper sa main d’œuvre. Pourtant, de nombreux roumains font part de leur volonté de travailler plus.

C’est ce qui ressort d’une analyse effectuée sur l’année 2020 par l’Institut National de Statistiques (INS) roumain. 171 000 personnes travaillant à temps partiel ont déclaré être disponibles pour travailler plus d’heures qu’à présent. Cela représente 30% des travailleurs à temps partiel ayant un contrat en Roumanie. L’ensemble de ces travailleurs entrent dans la catégorie des personnes sous-occupées (2% de la population active).

Malgré la pandémie, un progrès a été constaté dans cette catégorie de population pourque le nombre de personnes sous-occupées a baissé de 21 600 en un an.

Une autre catégorie de la population permet de voir le potentiel de la main d’œuvre disponible roumaine, avec une augmentation de 1.8% en 2020. Il s’agit de la force de travail potentielle additionnelle. Cette dernière regroupe deux populations. 117 400 personnes sont prêtes à commencer un travail, mais n’effectuent pas de recherches en ce sens, ou bien souhaitent un travail mais ne sont pas disponibles dans l’immédiat pour le commencer.

Corroboré avec une croissance estimée à 5% en 2021, ces chiffres montrent que la Roumanie est prête pour assurer sa relance économique. C’est aussi un argument fort pour les entreprises souhaitant investir dans un pays où la main d’œuvre est qualitative et volontaire.

Vous hésitez encore sur votre prochaine implantation ? Ou sur le pays cible de vos Exports ? Contactez-nous pour un pré-diagnostic gratuit afin de définir votre stratégie en Europe de l’Est.

Read More

Les grandes annonces du secteur énergétique en Roumanie

projet énergétique roumanie

La Roumanie entend bien faire sa part dans l’augmentation de la part des énergies propres en Europe et dans la réduction des gaz à effet de serre.

Pour cela, le ministre de l’Énergie, Virgil Popescu, a annoncé deux grands chantiers pour les années à venir. Le premier est une accélération d’un projet entrepris depuis plusieurs années en Roumanie : la rénovation thermique des immeubles publics et privés. « Conforme à la stratégie nationale de rénovation sur le long terme, jusqu’en 2030, une somme d’environ 13 milliards d’euros va être investie dans la rénovation des bâtiments publics et privés, afin de respecter les engagements européens concernant la rénovation, la réduction de la consommation énergétiques et les émissions de gaz à effet de serre », a déclaré le ministre.

Ces investissements auront pour conséquences d’augmenter la croissance du secteur de la construction-rénovation. Cela entraînera également un nombre important de création d’emploi.

Une centrale unique en son genre

Le second projet d’envergure vient tout juste de recevoir un avis favorable de la part de la Commission Européenne sur la base du concept. Il s’agit de la construction d’un projet pilote de centrale au gaz et à l’hydrogène près de la commune de Halânga (sud-ouest de la Roumanie). Le terrain pour la construction de la future centrale a déjà été acheté et le projet est maintenant passé à l’étape de l’étude de faisabilité.

Cette centrale, unique en son genre, utilisera du gaz naturel pour produire 150MW, ainsi que des panneaux photovoltaïques pour 50MW qui produiront de l’hydrogène. Cet hydrogène sera réintroduit dans la centrale et brulé dans un mélange avec le gaz naturel pour produire une énergie plus importante et plus propre. « Ce projet pilote a été envoyé à la Commission Européenne, et à notre grande joie, a été reconnu comme un concept de production d’énergie à partir de gaz naturel beaucoup plus propre qu’en temps normal », a déclaré Virgil Popescu. Le ministère fait même état d’un intérêt élevé de la part de plusieurs pays d’Europe de l’Ouest qui souhaitent reprendre ce concept.

La Roumanie est un pays réellement tourné vers l’innovation dans l’industrie énergétique. Eastrategies a accompagné de nombreuses entreprises désireuses de s’implanter dans ce pays, avec succès. Vous souhaitez en apprendre plus sur ce marché ? Contactez-nous afin que nous organisions une discussion.

Read More