La Bulgarie, un pays intéressant pour les PME occidentales ?

Sofia, Bulgarie

L’économie bulgare est en pleine croissance et le gouvernement a pris des mesures concrètes pour présenter la Bulgarie comme une destination d’intérêt pour les investisseurs.  En plus du taux d’imposition forfaitaire de 10 %, le gouvernement offre également une réduction de l’impôt sur les sociétés aux investisseurs qui investissent dans des régions moins industrialisées ou dans des régions à fort taux de chômage. De plus, l’acquisition de biens immobiliers est également facilitée pour les investisseurs qui souhaitent investir dans différents secteurs en Bulgarie. La Bulgarie offre une qualité de vie cosmopolite qui compte parmi les meilleures d’Europe. La diversité et l’étonnante beauté naturelle du pays étonnent souvent les personnes qui visitent la Bulgarie pour la première fois.

 La situation macro- économique de la Bulgarie 

Avec 5% de croissance moyenne depuis six ans, un commerce extérieur en forte progression, la Bulgarie offre justement des opportunités significatives dans le domaine des équipements industriels, des infrastructures, des biens de consommation, mais aussi de la sous-traitance qui domine ses exportations vers l’Europe occidentale. Mais encore ? La Bulgarie peut constituer une plaque tournante dans la région, Riverain de la mer Noire et voisin de la Turquie, de la Grèce, de la Roumanie et des Balkans occidentaux. Sa main-d’œuvre compétente et peu onéreuse. En résumé, la Bulgarie affiche une politique active en faveur des investisseurs étrangers qui constituent autant d’atouts qui jouent en faveur de ce pays d’Europe de l’Est. 

Les investissements étrangers en Bulgarie n’ont jamais été aussi dynamiques et massifs. Un nombre important de sociétés internationales ont ouvert des bureaux en Bulgarie, pour n’en citer que quelques-unes : Solvay, Umocore, Italcemente Group, Liebherr, Kraft, Nestlé, American Standard, Philip Morris, Metro, Lindner, Praktiker et SAP.

Vous pourriez avoir tout à y gagner à profiter des avantages qu’offre la Bulgarie pour l’ensemble de vos projets. Eastrategies, avec un bureau local dans le pays, est en mesure de faciliter l’ensemble de vos démarches, qu’il soit question d’import-export ou d’implantation. Nous vous invitons à nous contacter afin que nous puissions discuter plus en détails des opportunités qu’offrent la Bulgarie.

Read More

Serbie : les atouts d’un pays résolument ouvert sur l’Europe

Belgrade Serbie

L’économie serbe est principalement basée sur les services, mais aussi sur son industrie, qui représente encore une part importante du PIB (25%). Bien que l’industrie manufacturière soit dynamique, la Serbie reste très dépendante de certains secteurs de l’industrie lourde : l’acier, l’énergie et l’exploitation minière. 

Il reste positionné sur les produits de taille moyenne (produits automobiles, métaux) ou les produits à faible valeur ajoutée (textiles), le gouvernement concentrant son soutien à l’IED en fonction du nombre d’emplois créés ou maintenus, en raison d’un taux de chômage encore élevé (11% avant la pandémie, il est tombé à 9% en 2020). La Serbie dispose également d’un secteur agro-alimentaire dynamique (6% du PIB) qui représente 18% de ses exportations avec une augmentation de +8,0% (sur un an) au printemps 2020.

Selon Doing Business 2020, l’environnement des affaires en Serbie s’améliore progressivement.

La Serbie a un certain nombre d’avantages pour attirer l’IED :

  •  Un environnement commercial généralement positif et beaucoup plus libéral. La Serbie se caractérise par l’un des taux d’imposition des sociétés les plus bas d’Europe (10%). Sa 44e position dans le classement Doing Business témoigne d’un environnement pro-business.
  •  Une réelle volonté de réformer le secteur public affichée par le gouvernement et rendue concrète et décisive par les différents accords signés avec le FMI et l’UE.
  •  Une main-d’œuvre jeune par rapport au reste de l’Europe, bien formée et multilingue (près de la moitié des Serbes parlent couramment l’anglais) et peu coûteux.
  •  -Un niveau confortable de réserves de devises.
  • Un emplacement géographique optimal avec des connexions au canal Rhin-Main-Danube, à la mer Adriatique, à la mer Méditerranée et à la mer Noire.

Dans le processus d’adhésion à l’Union européenne, la Serbie améliore l’environnement d’investissement depuis de nombreuses années, ainsi que la modification de nombreuses lois pour attirer les investissements étrangers. L’objectif des modifications législatives est l’harmonisation avec la législation de l’UE, ainsi que la fabrication de la Serbie un marché d’investissement concurrentiel.

Ce changement important a placé la Serbie en tête d’une liste de pays, dont les investisseurs du monde entier prennent en considération lorsqu’ils décident d’investir.

Vous souhaitez en apprendre plus sur ce pays et découvrir comment il pourrait vous aider à développer votre croissance? Contactez-nous directement afin que nous organisions une discussion à ce sujet.

Read More

Roumanie : Lancement d’un programme d’investissement agricole de 3,2 milliards d’euros

Investissement agriculture Roumanie

Au mois de juin sera lancé, en Roumanie, un programme de 3,2 milliards d’euros. Cette somme, provenant de fonds européens, sera destinée aux investissements dans l’agriculture, a annoncé en fin de semaine dernière le ministre roumain de l’agriculture, Adrian Oros (source AGERPRES)

« Même si nous aurons maintenant une année avec des précipitations abondantes, et même s’il y a des signes positifs au regard de l’évolution de la pandémie, nous devons penser à la sécurité alimentaire », a affirmé le ministre. « Je souhaite annoncer un programme que nous souhaitons lancer au mois de juin. Un programme de 3,2 milliards d’euros de fonds européens, dans le cadre des mesures de soutien pour l’investissement dans l’agriculture pour la période 2021-2024. »

La politique agricole commune pour la période 2021-2027 ne prendra effet qu’en 2023. Pour les deux ans de transition, la Roumanie s’est vue allouer la somme totale de 6,2 milliards d’euros. 3 milliards seront versés sous forme de paiement direct aux agriculteurs, de paiement sur la surface ou le nombre d’animal. Les 3,2 milliards restant seront donc dédiés à l’investissement. 

A quoi servira cette somme pour l’agriculture

« Nous avons essayé, avec ces mesures, de répondre de manière exacte aux besoins et priorités actuels de l’agriculture roumaine », confirme Adrian Oros. Cela passera par des investissements dans la fragmentation des propriétés, l’augmentation des associations économiques entre milliers de producteurs, l’augmentation de la force de négociation, le développement des marchés locaux et de la promotion des produits traditionnels, le management des situations de risque, la prévention du vieillissement de la population agricole.

Dès le milieu du mois de mai, des débats seront organisés dans les régions du pays sur chacun de ces points principaux. Cela permettra à l’ensemble des agriculteurs, intéressés par l’obtention de fonds européens, d’obtenir toutes les informations nécessaires pour l’obtention de ces 3,2 milliards d’euros.

La Roumanie est un marché en pleine croissance sur son développement agricole. L’expertise des sociétés privées du secteur va devenir de plus en plus recherchée. 

Vous êtes spécialistes du monde agricole, n’hésitez pas à nous contacter afin d’étudier les opportunités qui vous attendent dans ce pays d’Europe de l’Est.  

Read More
Stock market or forex trading graph in graphic concept

Roumanie : Record historique pour la bourse de Bucarest

La bourse de Bucarest a atteint ce mardi 16 mars un record historique avec une clôture à 10 844 points (indice principal BET). Le précédent record avait été établie le 24 juillet 2007 avec 10 813 points. Il s’agit donc d’un événement majeur pour le secteur financier roumain qui n’avait jamais connu un tel engouement depuis la création de l’indice boursier roumain il y a 24 ans.

Ce record devrait s’inscrire dans la durée et s’explique par deux facteurs majeurs. Premièrement, le changement de statut de la Roumanie sur les places financières commence à se ressentir. En septembre 2020, la Roumanie a été promue au rang de marché de capitaux émergent (voir notre article à ce sujet). Cela ouvre donc de nouvelles perspectives aux investisseurs qui peuvent accorder une plus grande confiance au pays.

Le deuxième motif de cette envolée de la bourse roumaine se retrouve dans les perspectives de croissance du pays dans les prochaines années (voir notre analyse sur les prévisions de croissance jusqu’en 2024 ). Avec une moyenne annuelle de 4.7%, la Roumanie connaîtra l’une des croissances européennes les plus importantes.

Les bases du développement sont posées

« C’est un motif de satisfaction pour l’ensemble de la communauté des marchés de capitaux , a affirmé Radu Hanga, président de la Bourse de Bucarest. C’est le résultat du travail de l’ensemble des actionnaires, des entreprises et surtout des investisseurs. La distribution de dividende des entreprises listées à la Bourse de Bucarest représente un facteur important dans cette évolution. Si nous regardons l’indice BET-TR, qui inclut les dividendes, nous sommes déjà à un maximum historique depuis plusieurs mois ».

Tous ces chiffres sont encourageants et démontrent que la Roumanie est sur la bonne voie dans le développement de son marché de capitaux. « Les prémices pour l’accélération du développement sont créés, ils doivent uniquement être fructifiés par les participants du marché », a ajouté Adrian Tanase, directeur général de la Bourse de Bucarest.

Vous souhaitez en apprendre plus sur la Roumanie et les perspectives de développement que vous pouvez y trouver ? Contactez-nous afin que nous puissions discuter de vos projets.

Source : Adevarul

Read More