La Roumanie connaîtra la plus forte croissance de l’UE en 2021

croissance UE 2021

Les derniers pronostics de la Commission Européenne sur la croissance des pays membre de l’UE place la Roumanie en tête pour l’année 2021. 

« Les pronostics d’été de la Commission Européenne ont été publié et confirme le fait que notre pays est sur la bonne route », a expliqué Alexandru Nazare, ex-ministre des finances, révoqué le lendemain de cette annonce pour un désaccord budgétaire avec le reste du gouvernement. 

La croissance économique de la Roumanie devrait donc atteindre une croissance de 7,4%, devant l’Irlande (7,2%) et la Hongrie (6,3%). La moyenne européenne, quant à elle, devrait se situer autour de 4,8%. 

Les mecs pronostics effectués au printemps ne plaçaient la Roumanie qu’à 5,2%. Il s’agit d’une confirmation que l’économie de ce pays d’Europe de l’Est va dans le bon sens. 

Par ailleurs, cette croissance devrait également se poursuivre en 2022 avec une croissance attendue de 4,9%. 

Ces estimations devront toutefois être confirmées dans les faits. Pour cela, le gouvernement roumain devra maintenir un équilibre budgétaire en ce qui concerne les dépenses publiques. Il sera également impératif que l’Etat et les entreprises soient capable d’absorber les fonds européens mis à leur disposition dans des projets structurants. 

La confiance des consommateurs et entrepreneurs au beau fixe

Jusqu’à présent, la confiance des consommateurs et des entrepreneurs est restée solide dans la situation économique du pays. Une forte consommation privée est attendue, soutenue par la levée des restrictions, spécialement dans les domaines durement impactés par la pandémie comme le divertissement ou le secteur HORECA. Cette consommation forte sera soutenue par une croissance relativement solide des salaires qui ont été observés dans les premiers mois de l’année. 

Les investissements, quant à eux, resteront importants dans la période 2021-2022, soutenu aussi bien dans le secteur public que dans le secteur privé. La croissance continue des commandes suggère que l’activité industrielle va s’étendre dans les mois à venir. Les exports sont en voie d’amélioration avec le redressement des principaux partenaires commerciaux de la Roumanie. 

Plus que les autres pays européens, et notamment ceux de l’Est, la Roumanie a été capable de se relancer de manière rapide. Cette croissance se ressent sur l’ensemble des secteurs économiques. Le pays devrait notamment bénéficier des effets de la volonté du secteur privé de relocaliser les productions en Europe. 

Votre entreprise peut facilement bénéficier de ce dynamisme. Il vous suffit de nous contacter et de nous expliquer votre projet. Nous pourrons alors vous présenter les opportunités qui vous attendent en Roumanie. 

Read More

Les écarts de prix entre l’Europe de l’Ouest et l’Europe de l’Est

Le niveau des prix des biens de consommation et des services ont connu d’importantes variations l’année passée au sein des pays membres de l’Union Européenne. C’est en Roumanie que l’on retrouve les prix les plus bas (55% de la moyenne de l’UE), suivi de la Bulgarie (56%) et de la Pologne (58%), montre les données publiées par le bureau européens de statistiques Eurostat.

A l’opposée, nous retrouvons, parmi les pays où les prix pour les biens de consommations et les services sont les plus élevés, le Danemark (141% de la moyenne de l’UE), l’Irlande et le Luxembourg (136%), la Suède (130%) ou encore la Finlance (126%).

La pandémie a largement contribué à creuser les écarts, notamment dans les industries du tourisme, des boissons alcoolisées et non alcoolisées, et des vêtements. Dans cette dernière catégorie, le pays ayant les produits les moins cher de l’UE est la Hongrie (73% de la moyenne), à laquelle s’oppose le Danemark (130%). 

Les aliments, de manière générale, sont les moins chers en Roumanie avec un prix de l’ordre de 66% de la moyenne européenne. 

Les avantages compétitifs de cette situation

Pour poursuivre sur l’exemple de la Roumanie, des biens de consommation à un prix avantageux, combiné à une rapide hausse des revenus de la population, contribue à augmenter la consommation des ménages vers des produits à plus forte valeur ajoutée. Cette augmentation de la consommation a pour autre conséquence de permettre à ce pays d’Europe de l’Est de battre depuis le début d’année des records de production industrielle (voir notre article ici : La Roumanie enregistre un record de production industrielle). 

L’Europe de l’Est réussit à se rendre toujours plus attractive, malgré la pandémie, en proposant des coûts maîtrisés, une main d’œuvre de plus en plus qualifié et en accentuant ses marchés vers la relocalisation européenne. 

Vos projets pourraient bénéficier des avantages que proposent ces pays européens. Prenez donc 30 secondes pour compléter notre formulaire de contact afin que nous puissions programmer une discussion. 

Source : AGERPRES

Read More

Serbie : les atouts d’un pays résolument ouvert sur l’Europe

Belgrade Serbie

L’économie serbe est principalement basée sur les services, mais aussi sur son industrie, qui représente encore une part importante du PIB (25%). Bien que l’industrie manufacturière soit dynamique, la Serbie reste très dépendante de certains secteurs de l’industrie lourde : l’acier, l’énergie et l’exploitation minière. 

Il reste positionné sur les produits de taille moyenne (produits automobiles, métaux) ou les produits à faible valeur ajoutée (textiles), le gouvernement concentrant son soutien à l’IED en fonction du nombre d’emplois créés ou maintenus, en raison d’un taux de chômage encore élevé (11% avant la pandémie, il est tombé à 9% en 2020). La Serbie dispose également d’un secteur agro-alimentaire dynamique (6% du PIB) qui représente 18% de ses exportations avec une augmentation de +8,0% (sur un an) au printemps 2020.

Selon Doing Business 2020, l’environnement des affaires en Serbie s’améliore progressivement.

La Serbie a un certain nombre d’avantages pour attirer l’IED :

  •  Un environnement commercial généralement positif et beaucoup plus libéral. La Serbie se caractérise par l’un des taux d’imposition des sociétés les plus bas d’Europe (10%). Sa 44e position dans le classement Doing Business témoigne d’un environnement pro-business.
  •  Une réelle volonté de réformer le secteur public affichée par le gouvernement et rendue concrète et décisive par les différents accords signés avec le FMI et l’UE.
  •  Une main-d’œuvre jeune par rapport au reste de l’Europe, bien formée et multilingue (près de la moitié des Serbes parlent couramment l’anglais) et peu coûteux.
  •  -Un niveau confortable de réserves de devises.
  • Un emplacement géographique optimal avec des connexions au canal Rhin-Main-Danube, à la mer Adriatique, à la mer Méditerranée et à la mer Noire.

Dans le processus d’adhésion à l’Union européenne, la Serbie améliore l’environnement d’investissement depuis de nombreuses années, ainsi que la modification de nombreuses lois pour attirer les investissements étrangers. L’objectif des modifications législatives est l’harmonisation avec la législation de l’UE, ainsi que la fabrication de la Serbie un marché d’investissement concurrentiel.

Ce changement important a placé la Serbie en tête d’une liste de pays, dont les investisseurs du monde entier prennent en considération lorsqu’ils décident d’investir.

Vous souhaitez en apprendre plus sur ce pays et découvrir comment il pourrait vous aider à développer votre croissance? Contactez-nous directement afin que nous organisions une discussion à ce sujet.

Read More

Début 2021, la Roumanie et la Bulgarie surclassent la croissance européenne

Croissance Roumanie Bulgarie 2021

La Roumanie a eu lors du premier trimestre 2021 la plus grande croissance économique (+2,8% par rapport au trimestre précédent) de l’Union Européenne. Le pays de l’Europe de l’Est est suivi par son voisin direct, la Bulgarie, avec une croissance de 2,5% de l’économie par rapport au dernier trimestre de 2020. Dans la zone euro, seule la France a connu une croissance de l’ordre de 0,4%, tous les autres pays ayant vu leur économie régresser par rapport à la fin d’année dernière.

L’économie de la zone euro a baissé de 0,6% par rapport au dernier trimestre de 2020. En comparaison à la même période, l’année dernière, l’économie de la zone euro a baissé de 1,8%, et celle de l’UE de 1,7%. Ces contractions du PIB européen font suite aux baisses rencontrés lors du dernier trimestre 2020, lui-même ayant fait suite à un 3e trimestre de forte croissance

Alors que seul la France a connu une croissance de son PIB en début d’année, par rapport à la fin d’année 2020, plusieurs pays européens s’en sorte très bien à ce registre. La Roumanie en tête avec une croissance de +2,8%, suivi de la Bulgarie avec +2,5%, de Chypre avec +2% et de la Hongrie avec +1,9%.

Une image contenant table

Description générée automatiquement

Cette croissance s’explique par une meilleure résilience de ces pays face à la pandémie de 2020, et à des plans de relance compétitifs ayant permis une reprise rapide de l’économie. Les pays d’Europe de l’Est, comme la Roumanie, la Bulgarie et la Hongrie profitent également d’une dynamique de relocalisation des outils industriels depuis l’Asie vers l’Europe.

Les échanges internationaux ont également contribué, pour la Roumanie, à cette croissance. En effet, le volume des imports et des exports est en net augmentation (voir notre article : Roumanie, forte hausse des importations au premier trimestre 2021). 

Plus que jamais, l’Europe de l’Est représente un marché que les entreprises européennes se doivent de prendre en considération. Afin dans découvrir plus sur les opportunités qui vous attendent dans ces pays, nous vous invitons à prendre contact avec nous afin que nous discutions de vos projets. 

Source : Eurostat

Read More