La note souveraine de la Roumanie confirmée, le pays reste attractif pour les investissements

Dans un contexte difficile, la note souveraine de la Roumanie a été confirmé cette année par le cabinet de notation Fitch Ratings. Deux ans auparavant, le pays obtenait pour la première fois la note souveraine « BBB minus ». Une note très importante puisqu’elle classe la Roumanie dans la catégorie des pays recommandé pour les investissements.

Le cabinet précise que cette note et son maintien est rendu possible par l’appartenance de la Roumanie à l’Union Européenne, et par le soutient de cette dernière dans le financement des projets structurants du pays.

La situation n’est pas parfaite pour ce pays d’Europe de l’Est qui doit encore fournir des efforts en termes d’équilibre budgétaire s’il souhaite conserver cette notation à l’avenir. L’impact de la guerre et de la crise énergétique sera déterminant pour l’avenir du pays sur les marchés financiers.

D’un autre côté, l’analyse de Fitch Ratings montre de belles perspectives en termes d’investissement pour les prochaines années. La Roumanie fait preuve de plus en plus d’efficacité pour absorber les fonds européens en proposant des projets cohérents. Cela devrait fortement contribuer au maintien de la croissance dans le pays pour ces deux prochaines années.

Pour rappel, la Roumanie a été l’un des pays, si ce n’est le pays ayant été le plus résilient face à la pandémie de la Covid-19. En 2020, la récession a été la plus faible de l’UE, alors qu’en 2021 la reprise a été la plus rapide. De plus, la guerre a conduit de nombreuses entreprises ukrainiennes, ou produisant en Russie, à s’installer en urgence en Roumanie.

Vous avez un projet d’investissement en Europe et vous cherchez la meilleure destination pour celui-ci ? Remplissez notre formulaire de contact afin que nous vous présentions les opportunités qui vous attendent en Roumanie.

Source : AGERPRES

Read More

La Roumanie gagne 3 places dans un classement lié à la compétitivité

Compétitivité Roumanie

La Roumanie grimpe de 3 places dans le classement de la compétitivité, conformément à l’analyse réalisée par IMD World Competitiveness Ranking. Cette analyse s’arrête sur l’année 2020 et classe la Roumanie à la 48e place du classement de la compétitivité sur les 64 pays analysés. Un an auparavant, le pays d’Europe de l’Est était en dehors du top 50. 

Au niveau européen, la Roumanie se classe à la 23e place sur les 26 pays inclut dans le classement, devant la Slovaquie, la Bulgarie et la Croatie. Le classement est quant à lui dominé par d’autres pays européens avec les quatre premières places occupées par la Suisse, la Suède, le Danemark et les Pays-Bas. 

Concernant la compétitivité à proprement parlé, la Roumanie se distingue particulièrement par ses prix, qui lui permettent d’occuper la 18e place du classement sur ce critère. Le pays tend vers les dernières places sur les sujets des finances, des infrastructures et du marché du travail. 

Un autre indicateur, particulièrement suivi en cette période, est celui de la compétitivité digitale. La Roumanie atteint la 9e place de ce classement mondial concernant la vitesse d’Internet, la 13e place sur le nombre d’étudiants diplômés dans les filières scientifiques et informatiques et à la 14eplace sur le nombre de femmes dans recherche. 

Pour ce qui est de la compétitivité en termes de talents, la Roumanie se place à la 3e place du classement concernant le coût de la vie et à la 28eplace pour ce qui est de l’exposition à la pollution. 

Évidemment, des lacunes sont à combler, notamment en ce qui concerne le domaine de l’éducation, ou la Roumanie se place à l’avant-dernière place du classement pour ce qui est de la gestion de cette dernière. 

Avec cette progression de 3 places au classement général, la Roumanie confirme sa résilience face à la crise et les progrès qu’elle effectue dans les divers domaines analysés. Vous souhaitez en savoir plus sur les opportunités qu’offre ce pays pour vos affaires ? Prenez contact avec nous via ce formulaire

Source : AGERPRES

Read More

Les agences internationales de notation financière confirment la stabilité de la Roumanie

Croissance Roumanie Bulgarie 2021

L’agence internationale d’évaluation financière Standard & Poor’s a a confirmé la noté de la Roumanie liée à sa dette sur les périodes courtes et longues en monnaies nationales et étrangères. Cette note est maintenue au niveau BBB-/A-3, d’après le communiqué fourni par l’agence.

Au moins d’avril 2021, l’agence financière avait élevé les perspectives de la Roumanie dans ce domaine de négatives à stables. Cette validation vient confirmer la capacité du pays à se stabiliser après le début de la crise en 2020. Pour la première fois, une seconde agence de notation, Moody’s, a également amélioré l’évaluation roumaine en la faisant passer de négative à stable. 

Ces améliorations sont clairement motivées par le fait que la Roumanie est attendu en 2021 comme le pays d’Europe à la plus forte croissance. Également, le nombre d’investissements étranger à la hausse confirme l’attractivité du pays. 

Les entreprises souhaitant poursuivre leur croissance à l’international doivent s’assurer que le pays cible assure une stabilité suffisante sur le long terme. La Roumanie fait maintenant partie de ces pays. 

Vous souhaitez en savoir plus sur vos perspectives de développement en Roumanie. Nous vous invitons à compléter ce formulaire afin que nous puissions fixer un premier diagnostic de vos activités et de leur potentiel dans ce pays. 

Source : Adevarul

Read More

La Bulgarie prête à rejoindre la Zone Euro en 2024

zone euro

La Bulgarie a réaffirmé son but initial d’adopter l’euro comme monnaie dès le début de l’année 2024. Le pays d’Europe de l’Est est prêt à faire ce changement sans aucune période de transition. Cette date correspondrait en effet avec l’introduction de l’euro comme une monnaie de paiement officielle dans le pays. 

Cette mesure a été évoqué dans le plan national d’introduction de l’euro en Bulgarie. Ce dernier a d’ailleurs été adopté lors de la dernière réunion du Conseil de coordination pour la préparation de la République de Bulgarie à l’entrée dans la Zone Euro. 

Ce document anticipe déjà les principes, les règles institutionnelles et lois nécessaire à l’adoption de l’euro. Tout devrait donc être prêt pour l’intégration du pays au premier janvier 2014. La conversion entre le lev actuel et l’euro se fera sur la base d’un taux d’échange fixe et irrévocable, comme cela avait été le cas pour le franc (1 euro = 6,5596 francs)

Le Plan National sera publié pour le lancement des discussions publiques avant qu’il ne soit soumis au Conseil des Ministres. En plus des règles et loi a anticiper, le document reprendre toutes les opérations importantes et les mesures à prendre pour que la transition se fasse de la meilleure des manières pour le secteur public, privé et pour les citoyens. 

La décision n’est pas encore finale ni officielle. La Bulgarie montre toutefois sa ferme volonté d’intégrer la Zone Euro à court terme. Cette mesure faciliterait les échanges commerciaux avec les pays de la zone. Cela constituera également un atout pour les entreprises souhaitant s’implanter dans le pays. 

Vous souhaitez connaître les opportunités de développement de vos activités en Bulgarie ?  Nous vous invitons à nous contacter via cette page.

Source : novinite.com

Read More