Eastrategies sur le plateau de BFM Business – #JMLECO à propos de l’Europe de l’Est

Marc Pascal Huot, directeur de Eastrategies, était l’invité de Nicolas Doze dans le cadre de l’émission #JMLECO sur BFM Business.

Le sujet : L’Europe de l’Est, un marché attractif pourtant mal connu et mal compris ! Marc nous offre un nouveau regard sur ces pays qui joueront un rôle majeur dans la relocalisation industrielles en Europe.

Retrouvez le lien vers BFM ici.

Vous souhaitez en découvrir plus sur ce sujet, n’hésitez pas à nous contacter. Nous vous aiderons à établir sur vos projets ont un avenir dans les pays d’Europe de l’Est.

Read More
Human hand is holding Electric Car Charging connect to Electric car

Les pays de l’Est s’emparent du marché des batteries pour l’industrie de l’électromobilité

voiture électrique

L’Europe de l’Est est devenu le fer de lance, pour l’Union Européenne, de l’industrie des batteries électriques destinées à l’électromobilité.

« La Hongrie est devenue le leader européen de la production de batterie », a affirmé en janvier le ministre hongrois de l’extérieur », Peter Szijjarto. Cette déclaration fait suite à l’annonce la société sud-coréenne SK Innoation, de la construction en Hongrie de la plus grande usine de fabrication de batteries électriques en Europe pour une valeur de près de deux milliards d’euros. Il s’agira de la troisième usine de l’entreprise dans ce pays.

La Hongrie n’est pas le seul pays de l’Europe de l’Est a s’impliquer dans cette nouvelle tendance de la mobilité. La Pologne ne compte pas moins de 61 usines de fabrications de batteries électriques. Elle se classe à la 3e place européenne derrière l’Allemagne (79 usines) et l’Italie (67 usines).

« La Pologne est arrivée dans le top des fournisseurs de l’industrie des voitures électriques. Elle est le cinquième producteur de composants et de batteries lithium-ion pour les voitures en Europe », expose Jan Wisnewski de l’association polonaise pour l’e-mobilité. Et ce n’est pas fini. L’entreprise suédoise Northvolt, qui souhaite devenir le concurrent direct de Tesla en matière de stockage d’énergie, va investir 165 millions d’euros dans leur usine de fabrique de batteries de Gdansk pour en faire l’une des plus grandes d’Europe.

Une bataille qui se disputera entre 3 pays spécialisés dans l’industrie automobile

Dans la course à la production de batterie pour le secteur automobile, qui sera en plein boom ces prochaines années, la Hongrie dispose toutefois de l’avantage de la présence des lignes de productions des grands constructeurs automobiles allemands, mais également du constructeur Suziki. La Pologne n’est toutefois pas en reste avec les marques Volkswagen, Fiat, Toyota et Opel.

Un autre acteur, moins connu dans le secteur automobile, mais parmi les groupes les plus puissants du monde, a annoncé un investissement de 700 millions d’euros dans l’extension de son usine de batterie électriques pour automobile. Il s’agit de l’entreprise sud-coréenne Samsung. Son concurrent, toujours Sud-Coréen, LG, est quant à lui présent en Pologne. LG vient également d’annoncer un nouvel investissement de 300 millions d’euros pour son usine polonaise.

La Slovaquie, acteur incontournable de la production automobile en Europe, a pris un léger retard face à la Hongrie et à la Pologne dans cette course à l’électro-mobilité. Mais des investissements sont à attendre, de la part des américains de Wildcat Discovery Technologies par exemple.

L’Europe de l’Est est depuis longtemps impliqué dans l’industrie européenne de la mobilité. L’ensemble des ces annonces d’investissements montre qu’elle n’a pas raté le virage de l’électrique et qu’elle se prépare à participer à un futur plus vert pour l’industrie automobile.

Vous avez un projet lié à l’électro-mobilité ? N’hésitez pas à nous contacter pour que nous puissions vous présenter les opportunités que vous offrirons les pays de l’Europe de l’Est.

Source : Mediafax.ro

Read More
Portrait of handsome Caucasian smiling unshaven businessman in suit and with eyeglasses standing in hall and using tablet. In background his colleagues chatting.

Réussir sa recherche de distributeurs en Europe de l’Est

recherche de distributeurs

La recherche de distributeurs est une étape essentielle pour réussir sa croissance internationale. Et surtout, c’est une étape qui prend du temps. Ce distributeur a-t-il l’expérience nécessaire ? Est-il de confiance ? Va-t-il réussir à atteindre nos objectifs ? Autant de questions qui nécessitent de prendre un temps d’analyse. Ce temps, vous ne l’aurez pas forcément, d’autant plus si vous souhaitez conquérir plusieurs marchés en parallèle.

C’est par exemple le cas de Krampouz, fabriquant historique d’appareils électroménagers (crêpière, gaufriers, etc.), racheté par le groupe Seb en 2019. Présent dans près de 150 pays, cette entreprise de 90 salariés a su aborder de manière efficace sa recherche de distributeurs en faisant appel à Eastrategies.

En faisant cette recherche seul, Krampouz aurait dû :

  • Faire une étude de marché complète pour chaque pays cible
  • Dresser une liste de distributeurs potentiels
  • Vérifier la viabilité de chacun d’entre eux
  • Contacter chaque distributeur et négocier avec lui
  • Mettre en place le process de distribution
  • Suivre l’implémentation du projet

C’est une mission tout à fait réalisable, mais pour laquelle les équipes de Krampouz auraient eu à mobiliser une énergie importante au détriment d’autres aspects tout aussi importants.

Chez Eastrategies, nous avons facilité cette recherche de distributeur en prenant en charge toutes les étapes. Notre présence sur les marchés d’Europe de l’Est et notre connaissance de ces derniers nous a permis d’obtenir des résultats rapides. Ces résultats se mesurent très simplement par l’augmentation du chiffre d’affaires de l’entreprise dans la région.

Comme Krampouz, concentrez-vous sur l’évolution de vos produits, sur leur qualité et sur la relation avec vos clients. La conquête de nouveaux marchés ne doit pas prendre votre énergie, bien au contraire. En faisant appel aux personnes compétentes pour votre recherche de distributeur, vous découvrirez que la croissance à l’international est en réalité très facile.

Vous commercialisez des produits que vous aimeriez vendre en Europe de l’Est ? Prenez contact avec nous pour que nous discutions de vos projets, et que nous les réalisions.

Read More

France relance : 247 millions d’euros pour accompagner les PME-ETI à l’étranger

France relance

Le plan « France relance » annoncé début septembre par le Premier ministre Français, Jean Castex, prévoit une importante enveloppe pour accompagner les PME-TPI françaises à l’export.
Ce plan de 100 milliards est axé sur trois axes : la transition énergétique, la compétitivité des entreprises et la cohésion territoriale. Concernant la compétitivité des entreprises, 247 millions d’euros vont être alloués entre 2021 et 2022 pour que les entreprises françaises puissent développer leurs exportations.
Eastrategies, en tant que partenaire BPI France et Team France Export, peut vous accompagner dans l’obtention des aides suivantes pour la conquête des marchés de l’Europe de l’Est :

  • Renforcement de l’assurance-prospection : cet outil permettant de soutenir financièrement la prospection dans un nouveau marché va permettre de financer plus de projets pour accompagner la transition écologique, mais également de financer des plus petits projets. Retrouvez ici toutes les informations sur l’assurance-prospection.
  • Création d’un « chèque-export » qui permettra la prise en charge jusqu’à 50% des frais de participation à un salon international ou à l’achat d’une prestation de projection collective ou individuelle. 15 000 prestations pourront ainsi être partiellement financées.
  • Création d’un « chèque VIE » : Les PME-ETI souhaitant utilise le programme « volontariat international en entreprise » bénéficieront d’une prise en charge à la hauteur de 5 000 euros de la part de l’Etat. Ce chèque visera notamment à envoyer à l’étranger des jeunes issus de formations courtes ou qui proviennent de quartiers prioritaires de la politique de la ville. L’objectif est de financer 3 000 missions

Ce plan de relance présente de réelles opportunités pour la croissance internationale des entreprises françaises. Ne laissez pas passer votre chance. Contactez-nous pour nous présenter vos idées, et nous vous aiderons à les réaliser.

Sources :
diplomatie.gouv.fr
gouvernement.fr

Read More