Roumanie : lancement du premier billet sur lequel une femme est représentée

Billet 20 lei

A l’occasion de sa fête nationale, le 1er décembre, la Roumanie a officialisé le lancement public des billets de 20 lei. Il s’agit du premier billet du pays sur lequel est représenté une personnalité féminine : Ecaterina Teodoroiu. 

« Il s’agit d’une réponse à un intérêt public légitime, qui a trouvé un large soutien au niveau au sein de la société, soutenant l’égalité des genres et le rôle majeur des personnalités féminines dans l’histoire et la société roumaine », précise la Banque Nationale Roumaine (BNR) dans un communiqué adressé à l’agence AGERPRES.

Jusqu’à présent, les billets de la monnaie nationale roumaine, le leu, était édité en version de 1, 5, 10, 50, 100, 200 et 500 lei. Il y avait donc une place légitime pour ce billet de 20 lei (environ 4 euros), qui avait déjà fait une première apparition en 1881. Toujours ce 1er décembre, d’ailleurs, la BNR a lancé une édition limitée à 30 000 exemplaires d’une reproduction de ce billet de 20 lei qui peut être acheté pour la somme de 100 lei (environ 20 euros). 

Il s’agit plus d’un symbole pour le pays plutôt qu’une volonté de renforcer la monnaie nationale. La Roumaine est actuellement en processus de validation de son entrée dans la zone euro d’ici à 2024. Sa monnaie nationale, et donc ce billet, risque de rapidement disparaître. 

Ecaterina Teodoroiu mérite largement sa place sur la monnaie nationale. Considérée comme une héroïne nationale, cette roumaine née en 1894 est connue pour sa participation active à la Première Guerre mondiale. En tant qu’infirmière, elle n’hésita pas à se rendre sur le front pour aider à repousser les envahisseurs et soigner les victimes. Cette bravoure lui coûtera la vie puisque Ecaterina Teodoroiu tombera sur le champ de bataille le 3 septembre 1917 à l’âge de 23 ans. 

Source : AGERPRES

Read More

Début 2021, la Roumanie et la Bulgarie surclassent la croissance européenne

Croissance Roumanie Bulgarie 2021

La Roumanie a eu lors du premier trimestre 2021 la plus grande croissance économique (+2,8% par rapport au trimestre précédent) de l’Union Européenne. Le pays de l’Europe de l’Est est suivi par son voisin direct, la Bulgarie, avec une croissance de 2,5% de l’économie par rapport au dernier trimestre de 2020. Dans la zone euro, seule la France a connu une croissance de l’ordre de 0,4%, tous les autres pays ayant vu leur économie régresser par rapport à la fin d’année dernière.

L’économie de la zone euro a baissé de 0,6% par rapport au dernier trimestre de 2020. En comparaison à la même période, l’année dernière, l’économie de la zone euro a baissé de 1,8%, et celle de l’UE de 1,7%. Ces contractions du PIB européen font suite aux baisses rencontrés lors du dernier trimestre 2020, lui-même ayant fait suite à un 3e trimestre de forte croissance

Alors que seul la France a connu une croissance de son PIB en début d’année, par rapport à la fin d’année 2020, plusieurs pays européens s’en sorte très bien à ce registre. La Roumanie en tête avec une croissance de +2,8%, suivi de la Bulgarie avec +2,5%, de Chypre avec +2% et de la Hongrie avec +1,9%.

Une image contenant table

Description générée automatiquement

Cette croissance s’explique par une meilleure résilience de ces pays face à la pandémie de 2020, et à des plans de relance compétitifs ayant permis une reprise rapide de l’économie. Les pays d’Europe de l’Est, comme la Roumanie, la Bulgarie et la Hongrie profitent également d’une dynamique de relocalisation des outils industriels depuis l’Asie vers l’Europe.

Les échanges internationaux ont également contribué, pour la Roumanie, à cette croissance. En effet, le volume des imports et des exports est en net augmentation (voir notre article : Roumanie, forte hausse des importations au premier trimestre 2021). 

Plus que jamais, l’Europe de l’Est représente un marché que les entreprises européennes se doivent de prendre en considération. Afin dans découvrir plus sur les opportunités qui vous attendent dans ces pays, nous vous invitons à prendre contact avec nous afin que nous discutions de vos projets. 

Source : Eurostat

Read More
Stock market or forex trading graph in graphic concept

Roumanie : Record historique pour la bourse de Bucarest

La bourse de Bucarest a atteint ce mardi 16 mars un record historique avec une clôture à 10 844 points (indice principal BET). Le précédent record avait été établie le 24 juillet 2007 avec 10 813 points. Il s’agit donc d’un événement majeur pour le secteur financier roumain qui n’avait jamais connu un tel engouement depuis la création de l’indice boursier roumain il y a 24 ans.

Ce record devrait s’inscrire dans la durée et s’explique par deux facteurs majeurs. Premièrement, le changement de statut de la Roumanie sur les places financières commence à se ressentir. En septembre 2020, la Roumanie a été promue au rang de marché de capitaux émergent (voir notre article à ce sujet). Cela ouvre donc de nouvelles perspectives aux investisseurs qui peuvent accorder une plus grande confiance au pays.

Le deuxième motif de cette envolée de la bourse roumaine se retrouve dans les perspectives de croissance du pays dans les prochaines années (voir notre analyse sur les prévisions de croissance jusqu’en 2024 ). Avec une moyenne annuelle de 4.7%, la Roumanie connaîtra l’une des croissances européennes les plus importantes.

Les bases du développement sont posées

« C’est un motif de satisfaction pour l’ensemble de la communauté des marchés de capitaux , a affirmé Radu Hanga, président de la Bourse de Bucarest. C’est le résultat du travail de l’ensemble des actionnaires, des entreprises et surtout des investisseurs. La distribution de dividende des entreprises listées à la Bourse de Bucarest représente un facteur important dans cette évolution. Si nous regardons l’indice BET-TR, qui inclut les dividendes, nous sommes déjà à un maximum historique depuis plusieurs mois ».

Tous ces chiffres sont encourageants et démontrent que la Roumanie est sur la bonne voie dans le développement de son marché de capitaux. « Les prémices pour l’accélération du développement sont créés, ils doivent uniquement être fructifiés par les participants du marché », a ajouté Adrian Tanase, directeur général de la Bourse de Bucarest.

Vous souhaitez en apprendre plus sur la Roumanie et les perspectives de développement que vous pouvez y trouver ? Contactez-nous afin que nous puissions discuter de vos projets.

Source : Adevarul

Read More