Roumanie : le marché des médias et du divertissement en plein boom

média et divertissement

L’industrie des médias et du divertissement en Roumanie devrait enregistrer une croissance de 8% cette année par rapport à 2020. Le chiffre d’affaires total du secteur enregistra une valeur de 2,62 milliards d’euros, au-dessus du niveau de pré-pandémie (2,53 milliards d’euros en 2019). 

Le rapport PwC Global Entertainment & Media Outlook 2021-2025 indique que cette croissance devrait se poursuivre jusqu’en 2025 avec une moyenne annuelle de 7,68%. 

Déjà lors de la pandémie, la Roumanie avait su démontrer une forte résilience dans l’industrie des médias et du divertissement. Le pays a enregistré l’un des plus faibles baisses en Europe Centrale et de l’Est. Le recul n’avait été que de 4,23%, alors que d’autres pays comme la Hongrie (-6,03%), la Pologne (5,92%) et la République Tchèque (-4,94%) n’ont pas aussi bien résisté à la crise. 

Les services en ligne rencontre la plus forte croissance

Avec la majeure partie des personnes à domicile, le marché des services « Over-the-top » (vidéo en ligne par exemple) a rencontré la plus forte hausse en 2020 avec une croissance de 27,16% pour atteindre 29 millions d’euros. Une croissance presque aussi importante, de 22,43%, est attendue en 2021. Le marché atteindra alors une valeur de 36 millions d’euros. 

La deuxième plus forte croissance a été enregistrée sur le segment des jeux vidéo et du e-sport, atteignant 17% et un chiffre d’affaires total de 154 millions d’euros. En 2021, la croissance devrait être encore plus important (22,4%), et le marché d’une valeur de 184 millions d’euros.

La publicité sur Internet a augmenté de 8,33%, pour une valeur de 106 millions d’euros, en 2020. Une nouvelle hausse de 11,78% est attendue cette année. La Roumanie reste toutefois le plus petit marché de la publicité sur Internet en Europe Centrale et de l’Est. Mais connaît d’un autre côté la plus forte croissance. 

La pandémie a également bénéficié aux éditions puisque les ventes de livres ont augmenté de 3,63% en 2020. Toutefois, ce marché devrait stagner en 2021.

La télévision et le continu vidéo consommée à domicile, deuxième plus gros segment dans l’industrie du divertissement, s’est maintenu à une valeur de 515 millions d’euros. Niveau que le secteur devrait également conserver en 2021.

Toujours lié à ce secteur, les revenus de la publicité télévisée ont augmenté en 2021 de 2% pour atteindre 312 millions d’euros. 339 millions d’euros de publicité télévisée sont attendus en 2021. 

Quelques segments en recul en 2020, mais une croissance attendue en 2021

Toutefois, la pandémie a contribué au recul de plusieurs segments. Par exemple, les dépenses pour l’accès à Internet, qui représente le plus gros segment de dépense en Roumanie (41% du marché des médias et du divertissement), a reculé de 3,95% pour atteindre 1 milliards d’euros. Le rapport indique toutefois un regain de 8,4% attendu en 2021. 

Les autres segments affectés par la crise sont les cinémas, la publicité extérieure, les journaux et magazines, la radio et les médias B2B. Tous devraient renouer avec la croissance en 2021. 

La hausse du pouvoir d’achat des Roumains contribue fortement à la forte croissance du marché des médias et du divertissement. Cette dynamique devrait se poursuivre sur plusieurs années. 

Afin de découvrir toutes les opportunités dans ce secteur en Roumanie, nous vous invitons à vous rendre sur notre page de contact.

Read More

L’industrie roumaine des médias et divertissements est la plus résistance d’Europe Centrale

Industrie medias et divertissements

L’industrie roumaine des médias et des divertissements est la plus résistante d’Europe Centrale et de l’Est. D’après le rapport PwC Global Entertainment & Media Outlook 2020-2024, ce secteur devrait enregistrer une croissance de 0,26% en 2020. C’est beaucoup moins que les 8% de croissance connus en 2019, mais toujours mieux que dans les autres pays de la région. La Hongrie devrait connaître une baisse de 7%, la Pologne et la République Tchèque de 5%.

Ce rapport indique principalement que l’univers du divertissement et du média de masse est devenu plus distant, plus virtuel et plus personnalisé que jamais. « La demande des consommateurs pour une gamme variée et étendue d’options offertes par les médias lors de cette période », déclare Florin Deaconescu, partenaire et manager d’équipe de services dédiée au secteur des technologies, médias et télécom chez PwC Romania.

La majorité des personnes étant resté plus souvent à domicile cette année, les services de streaming vont connaître la plus forte croissance cette année. Elle est estimée à 32% en Roumanie par rapport à 2019, pour arriver à 29 millions d’euros.

Le deuxième secteur à connaître une forte croissance, de 19%, est celui des jeux vidéo et du eSport. Ce secteur représentera 136 millions d’euros en 2020 et 195 millions d’euros en 2024, d’après les estimations du rapport.

En Roumanie, 47% de l’industrie des médias et des divertissements correspond aux dépenses pour accéder à Internet. Une croissance de 9,7% est attendue, pour atteindre 1,23 milliards d’euros. Jusqu’à 2024, il sera ensuite attendu une croissance moyenne de 11% par an.

La publicité sur Internet profite de la digitalisation des entreprises

Toujours lié à Internet, un autre secteur est en pleine croissance, celui des publicités sur Internet. Ce marché représentera d’ici la fin 2020 107 millions d’euros, avec une croissance de 7,4%. PwC estime ensuite que la croissance se poursuivra avec une moyenne de 9% par an jusqu’en 2024 pour arriver à 153 millions d’euros.

Les ventes de livres ont également bénéficié des restrictions imposées par la pandémie. Ce marché enregistre une croissance de 5,1%, alors que la croissance n’était que de 3% en 2019.

Tous les secteurs d’activités roumains ne connaîtront pas cet engouement en 2020. Certains enregistreront de forts reculs :

  • Cinéma : -58%
  • Affichage publicitaire : -25%
  • Média B2B : -13,7%
  • Journaux et magazines papier : -13%
  • Radio, musique et podcast : -9%
  • Publicité télévisée : -7%
  • Télévision : -6%

En fonction des restrictions qui pourront apparaître dans le futur, ces différences pourront encore se creuser. Les médias et divertissements accessibles depuis le domicile ont su tirer leur épingle du jeu.

Contribuez vous aussi à la croissance digitale de la Roumanie et de l’Europe de l’Est en nous confiant vos projets par ici : https://www.eastrategies.fr/contact/

Source : Agerpres

Read More