Participez à l’Open de l’international 2021 avec Eastrategies

L’Open de l’international, événement annuel rassemblant chaque année plus de 1000 entreprises bretonnes, se tiendra cette année en ligne. L’occasion est parfaite pour les entreprises de rencontrer de futurs partenaires sans avoir à se déplacer.

Eastrategies, partenaire de Bretagne Commerce International, présentera lors de cette journée les opportunités de croissance en Europe de l’Est. Que vos projets concernent du sourcing, de l’export ou encore un projet d’implantation, inscrivez-vous à cet événement pour accélérer votre développement.

Vous pouvez vous inscrire à l’Open de l’international qui aura lieu le lundi 5 juillet 2021 depuis ce lien : https://bci.app.swapcard.com/event/open-de-linternational-2021

Si vous n’avez pas la possibilité de participer ce jour-là et que vous souhaitez tout de même discuter de l’Europe de l’Est, vous avez la possibilité de nous exposer vos questions depuis notre page de contact.

Read More

Roumanie : Importante croissance des revenus, quels secteurs en profitent ?

La Roumanie, forte de sa croissance, continue à s’affirmer comme un marché attractif pour l’export. Les 20 millions d’habitants que comptent le pays continuent à voir leurs revenus fortement progresser, leur pouvoir d’achat également. 

En 2020, malgré la pandémie que nous avons traversée, les revenus moyens des foyers ont augmenté de 8,3% par rapport à l’année précédente. Ils atteignent ainsi une moyenne de 1060 par famille. Rapporté à l’individuel, cette somme s’élève à 412 euros (hausse de 9,6% en un an). 

Ces revenus proviennent essentiellement des salaires et des revenus qui leurs sont associés (près de 70%). Le reste étant complété par les revenus des prestations sociales (19%), les revenus des activités agricoles indépendantes (2%) et les revenus en nature (7%). Cette dernière représente de manière générale la contre-valeur des produits agroalimentaires obtenus des ressources propres. 

Comment les Roumains dépensent leur argent

De ce budget familial de 1060 euros, les Roumains en ont dépensé en moyenne 84% soit 890 euros. Les données de l’Institut National de Statistiques roumain démontre que les secteurs bénéficiant le plus de ces revenus sont les suivants : 

  • Biens alimentaires
  • Bien non-alimentaires
  • Services et transfert vers l’administration publique (Impôts, contributions et cotisations)
  • « Production familiale » (pour les travaux agricoles du foyer et les dépenses liés aux animaux)
  • Achat/construction d’un bien immobilier. 

Avec ces hausses de revenus, les Roumains cherchent maintenant à acheter des biens et services auxquels ils ne pouvaient pas tous prétendre auparavant. Une hausse de l’intérêt pour les produits bio, artisanaux ou pour des produits innovants se fait sentir. 

Les entreprises étrangères se doivent d’intervenir sur un marché local qui ne sera pas capable d’absorber seul les hausses de revenus de la population. 

Vous souhaitez en apprendre plus sur le marché roumain et évaluer votre potentiel de pénétration ? Prenez contact avec nous via ce formulaire. Nous vous recontacterons pour discuter de cela. 

Source : Adevarul

Read More

La Bulgarie, un pays intéressant pour les PME occidentales ?

Sofia, Bulgarie

L’économie bulgare est en pleine croissance et le gouvernement a pris des mesures concrètes pour présenter la Bulgarie comme une destination d’intérêt pour les investisseurs.  En plus du taux d’imposition forfaitaire de 10 %, le gouvernement offre également une réduction de l’impôt sur les sociétés aux investisseurs qui investissent dans des régions moins industrialisées ou dans des régions à fort taux de chômage. De plus, l’acquisition de biens immobiliers est également facilitée pour les investisseurs qui souhaitent investir dans différents secteurs en Bulgarie. La Bulgarie offre une qualité de vie cosmopolite qui compte parmi les meilleures d’Europe. La diversité et l’étonnante beauté naturelle du pays étonnent souvent les personnes qui visitent la Bulgarie pour la première fois.

 La situation macro- économique de la Bulgarie 

Avec 5% de croissance moyenne depuis six ans, un commerce extérieur en forte progression, la Bulgarie offre justement des opportunités significatives dans le domaine des équipements industriels, des infrastructures, des biens de consommation, mais aussi de la sous-traitance qui domine ses exportations vers l’Europe occidentale. Mais encore ? La Bulgarie peut constituer une plaque tournante dans la région, Riverain de la mer Noire et voisin de la Turquie, de la Grèce, de la Roumanie et des Balkans occidentaux. Sa main-d’œuvre compétente et peu onéreuse. En résumé, la Bulgarie affiche une politique active en faveur des investisseurs étrangers qui constituent autant d’atouts qui jouent en faveur de ce pays d’Europe de l’Est. 

Les investissements étrangers en Bulgarie n’ont jamais été aussi dynamiques et massifs. Un nombre important de sociétés internationales ont ouvert des bureaux en Bulgarie, pour n’en citer que quelques-unes : Solvay, Umocore, Italcemente Group, Liebherr, Kraft, Nestlé, American Standard, Philip Morris, Metro, Lindner, Praktiker et SAP.

Vous pourriez avoir tout à y gagner à profiter des avantages qu’offre la Bulgarie pour l’ensemble de vos projets. Eastrategies, avec un bureau local dans le pays, est en mesure de faciliter l’ensemble de vos démarches, qu’il soit question d’import-export ou d’implantation. Nous vous invitons à nous contacter afin que nous puissions discuter plus en détails des opportunités qu’offrent la Bulgarie.

Read More

Serbie : les atouts d’un pays résolument ouvert sur l’Europe

Belgrade Serbie

L’économie serbe est principalement basée sur les services, mais aussi sur son industrie, qui représente encore une part importante du PIB (25%). Bien que l’industrie manufacturière soit dynamique, la Serbie reste très dépendante de certains secteurs de l’industrie lourde : l’acier, l’énergie et l’exploitation minière. 

Il reste positionné sur les produits de taille moyenne (produits automobiles, métaux) ou les produits à faible valeur ajoutée (textiles), le gouvernement concentrant son soutien à l’IED en fonction du nombre d’emplois créés ou maintenus, en raison d’un taux de chômage encore élevé (11% avant la pandémie, il est tombé à 9% en 2020). La Serbie dispose également d’un secteur agro-alimentaire dynamique (6% du PIB) qui représente 18% de ses exportations avec une augmentation de +8,0% (sur un an) au printemps 2020.

Selon Doing Business 2020, l’environnement des affaires en Serbie s’améliore progressivement.

La Serbie a un certain nombre d’avantages pour attirer l’IED :

  •  Un environnement commercial généralement positif et beaucoup plus libéral. La Serbie se caractérise par l’un des taux d’imposition des sociétés les plus bas d’Europe (10%). Sa 44e position dans le classement Doing Business témoigne d’un environnement pro-business.
  •  Une réelle volonté de réformer le secteur public affichée par le gouvernement et rendue concrète et décisive par les différents accords signés avec le FMI et l’UE.
  •  Une main-d’œuvre jeune par rapport au reste de l’Europe, bien formée et multilingue (près de la moitié des Serbes parlent couramment l’anglais) et peu coûteux.
  •  -Un niveau confortable de réserves de devises.
  • Un emplacement géographique optimal avec des connexions au canal Rhin-Main-Danube, à la mer Adriatique, à la mer Méditerranée et à la mer Noire.

Dans le processus d’adhésion à l’Union européenne, la Serbie améliore l’environnement d’investissement depuis de nombreuses années, ainsi que la modification de nombreuses lois pour attirer les investissements étrangers. L’objectif des modifications législatives est l’harmonisation avec la législation de l’UE, ainsi que la fabrication de la Serbie un marché d’investissement concurrentiel.

Ce changement important a placé la Serbie en tête d’une liste de pays, dont les investisseurs du monde entier prennent en considération lorsqu’ils décident d’investir.

Vous souhaitez en apprendre plus sur ce pays et découvrir comment il pourrait vous aider à développer votre croissance? Contactez-nous directement afin que nous organisions une discussion à ce sujet.

Read More