3 étapes à suivre pour vous lancer à l’international en 2021

succes international

Nul besoin de faire une longue analyse pour expliquer pourquoi l’année 2020 a été en tous points exceptionnelle. Si certains entrepreneurs attendent en serrant les dents que la crise passe, et que tout redevienne comme avant, d’autres ont fait le choix de s’adapter et d’évoluer. Conquérir de nouveaux marchés en 2021 ne sera pas plus difficile que par le passé, cela sera juste différent. Voici quelques étapes à suivre pour s’adapter au contexte actuel.

1. Commencer par un marché accessible et sûr


Tous les livres qui traitent de la mode des start-ups et vous livrent le secret pour devenir une licorne en 10 jours vous diront qu’il faut partir le plus vite possible sur de gros marchés. Si vos ambitions sont européennes, allez donc en Allemagne. Si vous voulez être leader mondial, allez donc aux Etats-Unis. Deux marchés tellement difficiles à aborder pour les Français que de nombreux entrepreneurs s’y cassent les dents. Exporter vos produits et services sur des marchés aussi compétitif revient à demander à votre équipe de jouer une finale de Coupe du monde sans n’avoir jamais fait un entraînement de leur vie.

Pour réussir, il faut avant tout se faire les armes. Et rien de tel pour cela que de choisir des marchés accessibles et similaires au vôtre. Par accessible, nous pouvons citer par exemple les pays de l’Union Européenne, vers lesquels l’export est facilité. Et similaire dans le sens où l’aspect culturel est essentiel quand il s’agit de croissance internationale. C’est pour cela que le marché allemand reste difficile d’accès par exemple.
En prenant ces deux critères, un pays comme la Roumanie apparaît comme le candidat idéal pour une première expérience. Il s’agit d’un marché de taille moyenne (20 millions d’habitants), peu coûteux, et ayant une culture et des liens très proches de la France. Vous pourrez y tester votre modèle, voir ce qui fonctionne ou non, aiguiser vos arguments. Avec cette expérience, vous aurez l’entraînement suffisant pour vous attaquer à de plus gros marchés.


2. Ne partez jamais seul à l’international


Si l’année 2020 nous aura bien appris une chose, c’est que nous pouvons nous retrouver bloquer, contre notre volonté, et très rapidement. Alors que jusqu’à présent les voyages d’affaires devenaient monnaie courante, un fort ralentissement a été constaté. Pour cette raison, il est essentiel d’avoir un relais dans le pays cible vers lequel vous exportez.
Vous maîtrisez vos services, vous connaissez vos produits sur le bout des doigts. Pour un expert de l’international, c’est la même chose concernant la connaissance de son pays d’attache. L’union des deux vous fera gagner du temps, de l’argent, et sécurisera votre succès.


3. Impliquez vous comme si toute votre activité en dépendait, car c’est bien le cas


La deuxième étape qui consiste à faire appel à un expert pour votre développement peut paradoxalement conduire à l’échec de votre projet. Si vous vous reposez uniquement sur cette personne ou organisation sans vous impliquer à 100% de votre côté, les chances de réussites seront fortement réduites. Une aventure internationale doit être vécue à chaque fois comme un nouveau départ. Il faudra y mettre la même énergie que lorsque vous avez créé votre entreprise. Cela deviendra ensuite plus facile avec le temps et l’expérience de l’international.


Chez Eastrategies, nous espérons voir cette énergie chez les entrepreneurs que nous accompagnons, justement car nous offrons la même énergie en retour. Nous sommes conscients de l’importance d’un lancement à l’international et du fait que l’avenir d’une entreprise entière peut en dépendre. Nous sommes à votre disposition pour discuter de vos projets, et vous permettre de conquérir de nouveaux marchés accessibles et sûrs.

Read More

Actualité macro-économique en Roumanie – Aout 2020

Forts d’une longue expérience dans le conseil et l’accompagnement en Europe de L’est, nos équipes apportent un savoir faire unique, des compétences techniques aux projets commerciaux ou industriels des entreprises .

Read More

Les investissements immobiliers en hausse au premier semestre 2020 en Roumanie

marché immobilier

Le marché de l’investissement immobilier roumain a connu une belle croissance au premier trimestre 2020. En dépit de la crise sanitaire que nous traversons, ce marché a progressé de 18% par rapport au premier semestre 2019.

Au total, 408 millions d’euros ont été investis en Roumanie, principalement dans le segment des bureaux (86% des volumes de transaction).

Près d’un quart de cette somme a été générée par la vente du portefeuille immobilier de l’entreprise israélienne GTC. Cette dernière a cédé plusieurs immeubles de bureaux à Bucarest au fond privé Equity Optimum pour une valeur estimée à 116 millions d’euros.

Deux autres transactions ont dépassé des montants de 50 millions d’euros. La finalisation de la troisième phase du projet immobilier de bureaux « The Brigde » (acheté par les propriétaires des magasins de bricolage roumains Dedeman). Et, également l’achat des bureaux « Global City Business Park » par les Grecs de la société Arion Green.

Cette croissance est toutefois à relativiser. La plupart des transactions effectuées étaient déjà attendues. Le marché a commencé sont ralentissements. Plusieurs transactions de plus de 100 millions d’euros sont repoussées ou annulées.

La fin d’année sera peut-être sauvée par l’augmentation des achats opportunistes. Dans le cas par exemple où des entreprises rencontrant des difficultés dans leur secteur sont intéresséees par une vente rapide.

Enfin, au niveau de l’Europe centrale et de l’est, presque tous les marchés ont enregistré cette année une croissance (par rapport à la fin de l’année 2019). Le volume total des investissements s’élève à 6,3 milliards d’euros (+5%)

Source: Colliers Romania Market Report H1 2020

Découvrez ici pourquoi l’Europe de l’Est est propice aux investissements :

https://www.eastrategies.fr/en-finir-avec-la-delocalisation-asiatique-choix-et-opportunites-des-relocalisations-en-europe-la-politique-de-delocalisation-dentreprises-francaises-en-asie-montre-aujourdhui-les-f/
Read More