Man working at warehouse and driving forklift

Roumanie : Cette main d’œuvre qui veut travailler plus

Avec un taux de chômage inférieur à 5%, la Roumanie est l’un des pays Européens qui parvient le mieux à occuper sa main d’œuvre. Pourtant, de nombreux roumains font part de leur volonté de travailler plus.

C’est ce qui ressort d’une analyse effectuée sur l’année 2020 par l’Institut National de Statistiques (INS) roumain. 171 000 personnes travaillant à temps partiel ont déclaré être disponibles pour travailler plus d’heures qu’à présent. Cela représente 30% des travailleurs à temps partiel ayant un contrat en Roumanie. L’ensemble de ces travailleurs entrent dans la catégorie des personnes sous-occupées (2% de la population active).

Malgré la pandémie, un progrès a été constaté dans cette catégorie de population pourque le nombre de personnes sous-occupées a baissé de 21 600 en un an.

Une autre catégorie de la population permet de voir le potentiel de la main d’œuvre disponible roumaine, avec une augmentation de 1.8% en 2020. Il s’agit de la force de travail potentielle additionnelle. Cette dernière regroupe deux populations. 117 400 personnes sont prêtes à commencer un travail, mais n’effectuent pas de recherches en ce sens, ou bien souhaitent un travail mais ne sont pas disponibles dans l’immédiat pour le commencer.

Corroboré avec une croissance estimée à 5% en 2021, ces chiffres montrent que la Roumanie est prête pour assurer sa relance économique. C’est aussi un argument fort pour les entreprises souhaitant investir dans un pays où la main d’œuvre est qualitative et volontaire.

Vous hésitez encore sur votre prochaine implantation ? Ou sur le pays cible de vos Exports ? Contactez-nous pour un pré-diagnostic gratuit afin de définir votre stratégie en Europe de l’Est.

Read More
Concept of solution and domino effect.Slightly de-focused and cl

Roumanie : Les mesures de soutien encore en vigueur en 2021

roumanie soutient entreprises

L’Etat roumain, soutenu par l’Union Européenne, a multiplié en 2020 les mesures de soutien aux entreprises faisant face aux conséquences de la crise sanitaire. Mais que reste-t-il aujourd’hui de ces mesures, et quelles sont les entreprises qui peuvent en bénéficier.

Subvention pour l’investissement

Les inscriptions pour l’une des subventions non remboursables sont encore ouvertes jusqu’au 29 janvier 2021. Il s’agit d’une subvention allant de 50 000 à 200 000 euros pour les PME-ETI ayant un projet d’investissement. Afin de l’obtenir, les entreprises de Bucarest doivent avoir un apport propre de 30% de la valeur de la subvention. Les entreprises hors capitale doivent avoir un apport de 15%. Le budget total de cette opération, financée par le Programme Opérationnel de Compétitivité 2014-2020 et des près de 500 millions d’euros.

Les inscriptions peuvent se faire ici : https://www.afir.info/

IMM Invest 2021

Le programme IMM Invest a été prolongé jusqu’au 30 juin 2021. Il permet aux PME-ETI d’effectuer un emprunt entre 100 000 euros et 2 millions d’euros garanti à 90% par l’Etat et aux taux d’intérêt subventionnés. Les inscriptions sont possibles jusqu’à l’épuisement du budget alloué à cette initiative, soit un peu plus de 4 milliards d’euros.

Les inscriptions peuvent se faire ici : https://www.imminvest.ro/

Autres mesures de soutient

Plusieurs mesures directes de soutient ont été prolongées par le ministère du travail jusqu’au 30 juin 2021 :

– Prise en charge de 50% du salaire de l’employé (au maximum 512 euros) pour l’embauche à temps plein d’une personne de plus de 50 ans ayant perdu son emploi lors des périodes d’urgence et d’alerte de 2020. Cette mesure s’applique également pour les jeunes entre 16 et 29 ans enregistré comme chômeur ou ayant perdu leur emploi pour des motifs qui ne leur sont pas imputables.

– Prise en charge de 35% de la rémunération quotidienne des travailleurs journaliers, pour une période de trois mois au choix de l’employeur.

– Prise en charge de 41.5% du salaire correspondant au nombre de jours de 8h travaillés par les saisonniers (dans la limite de 41.5% du salaire brut moyen).

– Jours libres payés à auteur de 75% du salaire brut pour un parent ayant un enfant de moins de 12 ans et exerçant une profession ne permettant pas le travail à domicile. Cette mesure s’appliquera jusqu’à la fin de l’année scolaire 2020-2021.

Le gouvernement roumain venant tout juste de changer à la suite des élections législatives fin 2020. Le budget pour l’année en cours sera voté d’ici le 4 février. D’autres mesures de soutien pourront alors être mise en place pour assurer la reprise en 2021.

Vous souhaitez installer votre entreprise en Roumanie. N’hésitez pas à nous partager votre projet. Nous vous expliquerons tous les avantages à faire cela.

Read More