Container ship arriving in port, container ship going to deep se

Consommer local, une nouvelle nécessité pour les entreprises

La crise du transport mondial, alimentée ces derniers jours par le blocage du Canal de Suez, renforce l’idée qu’un changement dans l’approvisionnement des entreprises est nécessaire. Heureusement, il existe des solutions.

Le monde de l’entreprise peut très facilement s’apparenter à un foyer. Afin de faire vivre ce foyer, il est nécessaire de s’approvisionner en aliments. Pendant des décennies, une course effrénée au prix le moins cher a été lancée. Ce qui a conduit à l’importation d’aliments produits dans des pays lointains. Une prise de conscience s’opère toutefois depuis plusieurs années avec la mode du « consommer local ». Les adeptes de ce nouveau type de consommation assument une augmentation de leur panier moyen, tout en ayant la satisfaction de savoir d’où viennent leurs produits et le plaisir de consommer des aliments de qualité.

Le monde de l’entreprise est très similaire. Durant des décennies, l’Asie a été la source de tous les approvisionnements, avec des prix défiants toutes concurrences. Mais voilà, avec la crise sanitaire que nous traversons en 2021, ces prix compétitifs ne suffisent plus. Pour un chef d’entreprise, il est devenu très difficile de rendre visite à ses fournisseurs. Il doit maintenant tout piloter à distance en espérant que tout se passe bien, ce qui n’est bien sûr pas acceptable.

Une importante crise de containers a quadruplé le prix du transport depuis la Chine vers l’Europe en seulement quelques mois, avec un délai de livraison rallongé. Le blocage du Canal de Suez n’est que la goutte d’eau qui montre les limites d’un système arrivé à saturation et qui ne devrait pas se redresser avant plusieurs années.

L’Europe dispose des ressources nécessaires aux PME

Alors comment modifier son approvisionnement dans ce contexte ? Il suffit, tout simplement, d’appliquer dans le monde de l’entreprise cette tendance du « consommer local ». Et quand on parle de local, à notre échelle, c’est bien évidemment de toute l’Europe qu’il est question. L’ensemble des pays européens ont les ressources pour fournir presque tout ce dont ont besoin les entreprises, quelques soient leur domaine d’activité.

En prenant l’exemple de la Roumanie, le pays dispose de toutes les industries nécessaires pour subvenir à des besoins dans le bois, la mécanosoudure ou le textile, par exemple. Une fois la barrière du coût (supérieur en moyenne de 20 à 30% par rapport à l’Asie) dépassée, tous les avantages de chercher des fournisseurs en Roumanie apparaissent clairement. A seulement 2h30 de Paris, ce pays est facilement accessible pour les entrepreneurs, même en période de Covid-19. Les coûts de transport sont limités et ne connaîtront pas de variation aussi importante que le transport maritime. Les délais de livraison seront également beaucoup plus rapides.

Les différentes industries de l’Europe de l’Est, qu’elles soient de production ou de service, sont dans les starting-blocks pour faire face à cette tendance qui se dessine. Le moment idéal pour se poser sur cette question et envisager un changement dans l’origine de ses fournisseurs. Mais c’est un sujet qui prend du temps, et nécessite beaucoup de recherche.

Ce temps, vous pouvez le gagner en faisant appel à des personnes spécialistes des marchés européens, qui seront vous donner les informations clés et vous trouvez les entreprises avec qui travailler. Alors, allez-vous choisir de subir en continu l’inflation du commerce mondial, ou allez-vous prendre en main le contrôle de votre production à l’échelle locale ?

N’hésitez pas à nous contacter pour programmer un simple rendez-vous afin de discuter des opportunités qui vous attendent en Europe de l’Est.

Read More

Roumanie : La pandémie crée de nouvelles opportunités dans le secteur alimentaire

secteur alimentaire

La pandémie que nous traversons engendre des effets parfois inattendus, créant ainsi de nouvelles opportunités pour les entrepreneurs. C’est par exemple le cas pour le marché alimentaire roumai qui s’en est trouvé transformé à la suite des différentes périodes de confinement et à la fermeture des restaurants.

Une étude, réalisée par Mastercard, montre qu’en un an, plus de 66% des Roumains ont amélioré leur compétence culinaire. Cela se traduit par une moyenne de 20h par semaine passée en cuisine à la préparation de repas, soit une augmentation de 46% par rapport à l’année précédente.

La culture culinaire roumaine est très ancrée dans les traditions familiales. Les plats les plus classique de la gastronomie ont donc été plébiscités (mămăliga, ciorba, salata de boeuf, sarmalele şi cozonacul). Un changement majeur est toutefois intervenu avec cette augmentation du temps passé aux fourneaux. « Même si la nourriture traditionnelle est la préférée d’une partie des roumains, 72% d’entre eux se sentent suffisamment en confiance pour expérimenter de nouvelles choses plus souvent en cuisine », mentionne le communiqué. La télévision, les services de streaming et les réseaux sociaux constituent une source d’inspiration dans le choix des recettes pour plus de la moitié des Roumains. Le secteur des produits alimentaires, notamment français, à tout intérêt à profiter de ce nouvel engouement en exportant en Roumanie. Cette envie de découverte est faite pour durer, puisque 80% des Roumains interrogés ont déclaré vouloir poursuivre sur cette voie à l’avenir.

Plusieurs secteurs bénéficient de cet enthousiasme

D’autres secteurs connexes pourront également profiter de ce changement d’habitude. La cuisine à domicile à développer une volonté pour les Roumains d’avoir un style de vie sain (64%), d’acquérir de nouvelles habilités (57%) et de passer plus de temps en famille. Les jeux de société ont par exemple la côte dans ce pays.

Ce nouveau comportement en cuisine ne se limite pas à l’achat de produits alimentaires. Les accessoires de cuisine, les systèmes d’éclairage d’ambiance et les articles de vaisselles ont enregistré une hausse significative des ventes. En plus de cela, 23% des Roumains interrogés ont déclaré avoir investi dans l’amélioration du mobilier pour la salle à manger.

Bien que la Roumanie soit résolument francophile, les produits alimentaires français ont toujours eu du mal à se faire une place dans les assiettes de la plupart des familles roumaines. En un an, les cartes ont été totalement rebattu et un tout nouveau marché attend les entreprises françaises de ce secteur.

Vous souhaitez en savoir plus sur l’industrie alimentaire et les habitudes de consommations en Roumanie ? N’hésitez pas à nous contacter pour que nous vous rappelions rapidement.

Read More

Le diagnostic interne d’entreprise

Un diagnostic interne d'entreprise présentant les forces et les faiblesses et permettant de détailler la stratégie commerciale

L’analyse stratégique d’une entreprise comprend un diagnostic stratégique de l’environnement externe (l’analyse stratégique de l’environnement concurrentiel) et un diagnostic stratégique de l’environnement interne. Le diagnostic stratégique interne vise à étudier le potentiel de l’entreprise, tout en tenant compte du positionnement des concurrents et de la place de l’entreprise sur son marché.

Vous vous demandez comment évaluer les possibilités de croissance de votre entreprise à l’international ? Avez-vous déjà entendu parler du diagnostic interne d’entreprise ? Cet article présente quelques points clés qui soulignent l’importance de cet outil dans l’évaluation de votre expansion au-delà des frontières françaises.

Le diagnostic interne d’entreprise : tout ce qu’il faut savoir

Comment planifier l’avenir de votre entreprise afin qu’elle soit pérenne ? Pour ce faire, il est nécessaire d’entreprendre un diagnostic stratégique pour faire le point, solidifier les bases et s’orienter dans la bonne direction.

Les forces et les faiblesses du diagnostic interne d’entreprise

De nombreux outils et techniques peuvent être utilisés pour compléter le diagnostic interne d’entreprise. Vous définirez ainsi votre objectif, puis apporterez une solution rapide et efficace à des faiblesses ou à des menaces potentielles.

Les forces d’une entreprise sont les caractéristiques qui la placent dans une position supérieure par rapport aux concurrents. Cet avantage concurrentiel peut se traduire par des ressources, des brevets, des capacités de production, des chaînes de distribution solides, etc…

La compétence distinctive représente son facteur clé de succès, les ressources dont l’entreprise dispose ou encore la compétence la plus différenciante qu’elle possède.

Les faiblesses d’une entreprise sont les caractéristiques qui la placent en position inférieure par rapport aux concurrents. Il s’agit par exemple d’une technologie obsolète, de coûts de production élevés, d’une organisation rigide, d’une gestion défectueuse, d’un manque en capacités de négociation, etc…

L’identification des forces, des faiblesses et des facteurs clés de succès peut se faire à travers l’intelligence économique, articulée autour d’une stratégie cohérente. Cette action permettra, d’une part, d’impulser un développement et, d’autre part, de construire une stratégie sur la base de cette compétence distinctive.

La relation entre les diagnostics interne et externe

Un accent doit être mis sur la connexion entre le diagnostic externe et interne. Déterminer si un aspect constitue une force ou une faiblesse pour l’entreprise, respectivement une opportunité ou une menace, en relation avec la concurrence. L’accent ne doit pas nécessairement être mis dans un certain ordre, mais plutôt sur la mise en évidence de l’influence des deux environnements : l’environnement externe et l’environnement interne de l’entreprise. Compte tenu des changements perpétuels du monde de l’entreprise, toute action stratégique peut commencer par l’externe et se poursuivre par l’interne.

Le diagnostic interne d’entreprise : en pratique

Souvent négligé, un diagnostic stratégique interne, réalisé avec un soutien externe, est pourtant un outil de gestion important qui permet d’ouvrir de nouveaux processus de réflexion. Nous vous expliquons les différentes raisons qui rendent cet outil aussi intéressant.

Les avantages d’un diagnostic interne d’entreprise

Cet outil a de nombreux avantages, il permet de :

  • Identifier les forces et les faiblesses de l’entreprise dans son ensemble et dans les différents domaines d’activités stratégiques,
  • Comparer ces forces et ces faiblesses à celles de la concurrence,
  • Évaluer la position relative par rapport à un profil idéal d’entreprise, par rapport à l’environnement externe et les concurrents,
  • Établir un potentiel stratégique en termes d’avantages concurrentiels existants ou possibles par rapport à la concurrence.

Le diagnostic interne d’entreprise regroupe 4 diagnostics pour comprendre, renforcer et/ou créer un avantage concurrentiel :

  • Le diagnostic stratégique des ressources identifie l’ensemble des ressources techniques, humaines, financières et informationnelles, externes et internes, que l’entreprise peut exploiter pour appliquer et consolider sa stratégie.
  • Le diagnostic stratégique des compétences identifie les avantages, les facteurs clés de succès et le savoir-faire de l’entreprise pour renforcer l’avantage concurrentiel en utilisant des compétences distinctives.
  • L’analyse de la chaîne de valeur identifie systématiquement les sources d’avantage concurrentiel de l’entreprise et de ses activités.
  • Le diagnostic financier identifie un meilleur positionnement de l’entreprise par rapport à ses principaux concurrents en termes d’efficacité et d’efficience.

Le diagnostic interne d’entreprise : un tremplin vers une expansion

Dans un diagnostic classique, l’augmentation du bénéfice est sans doute un point positif. Ce n’est cependant pas forcément le cas pour un diagnostic interne. En effet, si le bénéfice est distribué sous forme de dividendes par exemple, il ne sera pas exploité pour des opportunités de produits ou de services sur le marché. Il ne pourra pas non plus être utilisé pour consolider une force existante, ni pour éliminer une faiblesse actuelle auprès de vos clients. Cette force au demeurant peut donc devenir une faiblesse si elle empêche l’entreprise de se développer de manière pérenne.

Ce processus de diagnostic peut se révéler chronophage et complexe, principalement si ce n’est pas votre cœur de métier. L’appui d’un cabinet de consultance externe est un atout pour votre entreprise, principalement dans le cadre d’une expansion internationale. Une entreprise de sourcing avec de solides références vous garantira la qualité de l’outil et des conclusions qui en découleront.

En outre, demander à une entreprise externe de remettre en question votre business plan révèlera d’éventuelles faiblesses et des axes d’amélioration. Enfin, un diagnostic stratégique permet d’identifier et d’analyser clairement les domaines d’expansion pour toucher un nouveau marché cible : le management, les ventes, le marketing, les RH, etc…

En bref

L’objectif d’un diagnostic interne est de déterminer les forces, les faiblesses et les compétences distinctives d’une entreprise. La conclusion permet de se positionner face à ses principaux concurrents en prenant en compte les exigences imposées par l’environnement. Le résultat d’un diagnostic doit ainsi déboucher sur des actions concrètes. Cet outil est essentiel pour prendre une décision en toute connaissance de cause, et obtenir le succès escompté.

N’hésitez pas à faire appel à des professionnels du diagnostic pour avoir une conclusion à la hauteur de vos objectifs. Les experts d’Eastratégies proposent des services de qualité aux entreprises afin de déterminer des axes stratégiques pertinents. Pour en savoir plus à propos de nous, n’hésitez pas à nous contacter.

Read More

La Roumanie sera le 2e pays de l’UE à lancer son prope satellite dans l’espace

La Roumanie deviendra en juin le deuxième pays de l’Union Européenne, après la France, à lancer dans l’espace son propre satellite. A cette occasion, une « éco-fusée », de fabrication 100% roumaine, décollera de la Mer Noire.

Une performance qui a déjà attiré l’attention de l’agence spatiale européenne puisqu’un premier contrat de lancement a été signé. Cet exploit sera réalisé par l’Association Roumaine pour la Cosmonautique et l’Aéronautique (ARCA), fondée en 1999 par l’ingénieur roumain Dumitru Popescu et d’autres passionnés du domaine.

Cette association, installée dans la commune de Râmnicu Vâlcea compte déjà à son actif le lancement de deux fusées stratosphériques, de quatre ballons stratosphériques de large échelle et un ballon de tip cluster.

La plus grande innovation en cours de conception par l’ARCA est sans nulle doute EcoRocket, une éco-fusée, alimentée à la vapeur d’eau et semi-réutilisable. L’équipe de lancement a reçu pour ce projet la confirmation officielle de l’implémentation du plan d’opération aéro-naval. « Les missions de lancement ARCA qui incluent des opérations navales sont les missions les plus complexes que nous réalisions actuellement, communique l’association. Celles-ci nécessitent un effort exceptionnel de coordination avec les organismes maritimes et l’aviation civile et militaire. »

En plus de faire de la Roumanie le 11e pays au monde (2e pays de l’Union Européenne) à lancer ses propres satellites dans l’espace, ARCA espère remporter un prix de 10 millions d’euros offert par la commission européenne. Ce prix vise la stimulation de l’industrie aérospatiale européenne pour la construction de fusée de transport de satellite ayant un impact réduit sur aussi bien financier et que sur l’environnement.

Source : Profit.ro

Read More