Les services d’Eastrategies éligibles à l’Assurance Prospection Accompagnement

Après avoir obtenu en fin d’année 2020 l’agrément pour le Chèque Relance Export de Business France, Eastrategies obtient un nouvel agrément qui permettra aux entreprises françaises d’assurer leurs démarches d’export en Europe de l’Est.

Les services proposés par notre cabinet de conseil sont maintenant éligibles à l’Assurance Prospection Accompagnement, l’une des mesures phares gérées par BPI France dans le cadre du plan de relance annoncé en 2020 par l’Etat Français.

Concrètement, BPI France vous avancera 65% de votre budget de prospection en Europe de l’Est. Ce budget devra être compris entre 10 000 et 40 000 euros HT. Le remboursement de cette subvention sera conditionné à la réussite de votre projet, allant de 30% du montant de l’avance dans le pire des scénario et 100% du montant de l’avance si votre CA à l’export est égal ou supérieur à 10 fois le montant de l’avance.

Afin de pouvoir bénéficier de cette Assurance Prospection Accompagnement, il est nécessaire que la mission soit réalisée par un partenaire agréé comme Eastrategies. Les missions éligibles à cette assurance sont :

– Audit et Diagnostic export

– Structuration de la stratégie export

– Priorisation des marchés et études

– Prestation de prospection individuelle

Depuis près de 30 ans, nous accompagnons les entreprises françaises dans leurs démarches d’export avec une augmentation significative de leur CA à l’international. Cet agrément de BPI France vous permettra de vous lancer avec un filet de sécurité, indispensable en cette période.

Nous restons à votre disposition sur notre page de contact afin que nous discutions de votre projet de croissance internationale. Ne ratez pas cette occasion de profiter d’un outil de financement inédit.

Retrouvez toutes les informations sur l’Assurance Prospection Accompagnement sur le site de BPI France.

Read More

Roumanie : le marché de la maison connectée et de la surveillance

smart home et surveillance en roumanie

Les Roumains investissent de plus en plus dans les systèmes de maison connectée et de surveillance du domicile. Une étude réalisée par Assa Abloy Romania montre que 10,5% de la population est équipée de ce types de produits. Une augmentation significative par rapport à 2019 alors que seul 7.9% de la population possédait un objet connecté à leur domicile.

De plus, cette étude montre que le budget moyen des personnes souhaitant s’équiper de matériel de surveillance est situé entre 1000 et 1300 euros. Les acheteurs sont généralement des pères ou mères de famille dont l’âge est compris entre 35 et 44 ans. Une autre tranche de la population avec un potentiel important de croissance se trouve chez les jeunes célibataires entre 25 et 34 ans, qui souhaitent adopter les dernières nouveautés technologiques.

En termes de sécurité, les produits les plus rencontrés sur le marché roumain sont les caméras de surveillance, les alarmes et les serrures intelligentes.

Pour ce qui est de la connectivité, les enceintes connectés, comme partout en Europe, s’installent petit à petit dans les foyers roumains. Et ce n’est qu’un exemple de ce qui permet « l’internet des objets » dont la croissance explose au niveau mondial.

Un environnement fiscal idéal pour les acteurs du domaine

Plus que cela, les entreprises gérant ce type d’installation s’implantent en Roumanie pour le développement et l’amélioration de leurs solutions. C’est le cas par exemple d’Amazon avec des centres d’activités à Bucarest et Iasi, qui s’occupent notamment de l’assistant vocal Amazon.

En offrant des avantages fiscaux importants pour l’embauche de profils liés à l’informatique, la Roumanie parvient à attirer les plus grands groupes mondiaux. De nombreuses start-up liées à la sécurité digitale et à la connectivité sont également en activité dans ce pays d’Europe de l’Est.

Vous souhaitez comprendre les raisons de cette croissance digitale en Roumanie, n’hésitez pas à nous contacter. Nous pourrons accompagner vos projets et leur faire prendre l’importance qu’ils méritent.

Source : AGERPRES

Read More
Concept of solution and domino effect.Slightly de-focused and cl

Roumanie : Les mesures de soutien encore en vigueur en 2021

roumanie soutient entreprises

L’Etat roumain, soutenu par l’Union Européenne, a multiplié en 2020 les mesures de soutien aux entreprises faisant face aux conséquences de la crise sanitaire. Mais que reste-t-il aujourd’hui de ces mesures, et quelles sont les entreprises qui peuvent en bénéficier.

Subvention pour l’investissement

Les inscriptions pour l’une des subventions non remboursables sont encore ouvertes jusqu’au 29 janvier 2021. Il s’agit d’une subvention allant de 50 000 à 200 000 euros pour les PME-ETI ayant un projet d’investissement. Afin de l’obtenir, les entreprises de Bucarest doivent avoir un apport propre de 30% de la valeur de la subvention. Les entreprises hors capitale doivent avoir un apport de 15%. Le budget total de cette opération, financée par le Programme Opérationnel de Compétitivité 2014-2020 et des près de 500 millions d’euros.

Les inscriptions peuvent se faire ici : https://www.afir.info/

IMM Invest 2021

Le programme IMM Invest a été prolongé jusqu’au 30 juin 2021. Il permet aux PME-ETI d’effectuer un emprunt entre 100 000 euros et 2 millions d’euros garanti à 90% par l’Etat et aux taux d’intérêt subventionnés. Les inscriptions sont possibles jusqu’à l’épuisement du budget alloué à cette initiative, soit un peu plus de 4 milliards d’euros.

Les inscriptions peuvent se faire ici : https://www.imminvest.ro/

Autres mesures de soutient

Plusieurs mesures directes de soutient ont été prolongées par le ministère du travail jusqu’au 30 juin 2021 :

– Prise en charge de 50% du salaire de l’employé (au maximum 512 euros) pour l’embauche à temps plein d’une personne de plus de 50 ans ayant perdu son emploi lors des périodes d’urgence et d’alerte de 2020. Cette mesure s’applique également pour les jeunes entre 16 et 29 ans enregistré comme chômeur ou ayant perdu leur emploi pour des motifs qui ne leur sont pas imputables.

– Prise en charge de 35% de la rémunération quotidienne des travailleurs journaliers, pour une période de trois mois au choix de l’employeur.

– Prise en charge de 41.5% du salaire correspondant au nombre de jours de 8h travaillés par les saisonniers (dans la limite de 41.5% du salaire brut moyen).

– Jours libres payés à auteur de 75% du salaire brut pour un parent ayant un enfant de moins de 12 ans et exerçant une profession ne permettant pas le travail à domicile. Cette mesure s’appliquera jusqu’à la fin de l’année scolaire 2020-2021.

Le gouvernement roumain venant tout juste de changer à la suite des élections législatives fin 2020. Le budget pour l’année en cours sera voté d’ici le 4 février. D’autres mesures de soutien pourront alors être mise en place pour assurer la reprise en 2021.

Vous souhaitez installer votre entreprise en Roumanie. N’hésitez pas à nous partager votre projet. Nous vous expliquerons tous les avantages à faire cela.

Read More

Les perspectives économiques de la Serbie pour 2021

La Serbie sera l’un des rares pays à connaître une reprise économique complète après les retombées de la pandémie de coronavirus en 2021 et à surpasser de nombreux autres par une forte croissance.

 “Nous sommes constamment optimistes quant aux perspectives de croissance de la Serbie depuis un certain temps maintenant et jusqu’à présent les choses vont dans notre sens“, communique un expert économique du pays.

Analysant les perspectives macroéconomiques de la Serbie, de la Croatie, de la Bulgarie et de la Roumanie, les experts ont déclaré que, “profitant peut-être de la plus forte dynamique de croissance en Europe, l’économie serbe ne devrait s’être contractée que de 1,1% en 2020.

Elle devrait également être l’un des rares pays à connaître une reprise complète aux niveaux pré-pandémie d’ici la fin 2021, lorsque nous prévoyons une croissance du PIB de 5,5%, légèrement inférieure aux estimations officielles de 6,0% mais toujours supérieure à la plupart des prévisions du marché.

La clé du ralentissement économique bien géré en 2020 a été le soutien fiscal généreux, qui a pratiquement égalé le déficit budgétaire de près de 9,0% du PIB. Pour 2021, les autorités – en accord avec le FMI – ont fixé un objectif de déficit budgétaire de 3,0% du PIB.

En attendant, le souverain reste un candidat de qualité, S&P et Fitch attribuant tous deux à la Serbie une note de BB+ pour le moment, mais avec une perspective stable.

Étant donné le déficit relativement important de la balance des opérations courantes de la Serbie (dans la zone des 5% du PIB), nous aurions également besoin de voir les investissements directs étrangers stables ou en amélioration et/ou une diminution de la dette extérieure”.

N’hésitez pas à nous contacter pour nous parler de votre projet. Nous pourrons définir ensemble si la Serbie pourra vous permettre d’améliorer votre croissance à l’international en 2021.

Source : tanjug.rs

Read More