Self-drive autonomous car with man at driver seat.

La Roumanie souhaite une technologie sûre et amicale avec l’environnement

technologie

Lors d’un discours prononcé à l’occasion d’une visite de l’usine « Continental Automotive » de Timisoara le 22 septembre, le président roumain Klaus Iohannis a offert sa vision de l’avenir pour son pays.

« Pour une croissance économique durable, nous avons besoin d’une technologie sûre et amicale avec l’environnement. Nous avons besoin de décisions et d’actions responsables, aussi bien de la part des autorités que du milieu des affaires. Et nous avons besoin d’innovation », a déclaré le président.

La Roumanie fait déjà partie des pays les plus innovants de l’Europe de l’Est (lire notre article : Ces pays d’Europe de l’Est qui dépassent toutes les attentes en termes d’innovation)

Le chef de l’Etat a confirmé qu’en Roumanie, l’industrie automobile est l’un des principaux vecteurs de compétitivité économique. Il a également souligné le fait que le partenariat avec l’industrie IT et les activités de recherche-développement vont transformer ce secteur en « fer de lance pour l’industrie du futur ».

A cette occasion, Klaus Iohannis a également fait part de son optimisme quant à la capacité de la Roumanie de sortir de la crise que nous traversons. « Des mesures de protection et de stimulations pour les employeurs et les employés ont été prises, et ont atteint leur but en grande partie. » L’obtention d’importants fonds européens pour la relance économique devrait « repositionner la Roumanie sur la carte des infrastructures régionale de transport et va reconsolider son avantage compétitif en termes de ressources humaines ».

Un retour à une croissance d’avant crise est attendue en moins de deux ans (La Roumanie optimiste sur une récupération économique en moins de deux ans)

Source : capital.ro

Read More
Stock market graph chart with indicator investment trading stock exchange trading market monitor screen close up

La Roumanie promue au rang de marché de capitaux émergent

bourse roumanie

La Bourse de Bucarest vient d’assister à un événement historique avec un changement de statut qui permettra aux entreprises cotées d’attirer de nouveaux capitaux. Ce 21 septembre, l’agence d’évaluation financière FTSE Russel a entériné le passage de la Roumanie de « marché frontière » à celui de « marché de capitaux émergents secondaires ».

Concrètement, les entreprises cotées à la Bourse de Bucarest pourront accéder à de nouveaux fonds d’investissement qui sont soumis à des restrictions pour investir sur les marchés frontières. Le passage au marché de capitaux émergents secondaires est une reconnaissance pour la Roumanie d’une meilleure stabilité et d’une meilleure performance de l’économie locale.

Des milliards d’euros à un clic de distance

Cette décision est d’autant plus heureuse qu’elle a été annoncée en 2019, et qu’un changement aurait pu s’opérer à cause de la crise économique actuelle. Le ministre roumain des finances, Florin Cîţu, a comparé cette transition à l’entrée de la Roumanie dans l’Union Européenne. « Parce que d’un seul coup nous avons eu accès à un très grand marché. Cela (le changement de marché) signifie que d’un seul coup, les entreprises roumaines, le marché des capitaux de la Roumanie sont visibles, à une distance d’un clic de milliards d’euros qui souhaitent être investis ».

La Roumanie souhaite aller encore plus loin et atteindre le marché supérieur. Pour cela, elle devra corriger certaine faiblesse. Parmi elles, le fait que les entreprises roumaines ont globalement des capitaux négatifs. Des avantages fiscaux ont déjà été introduits pour inverser la tendance (lire notre article : Roumanie : des réductions d’impôt annoncées pour les entreprises)

Source : https://www.agerpres.ro/economic-intern/2020/09/21/piata-romaneasca-de-capital-promoveaza-la-statutul-de-piata-emergenta–576066

https://www.agerpres.ro/economic-intern/2020/09/21/video-ministrul-finantelor-piata-de-capital-din-romania-este-la-un-click-distanta-de-miliarde-de-euro–576256

Read More
Business finance man calculating budget numbers, Invoices and fi

Roumanie : des réductions d’impôt annoncées pour les entreprises

impot

Les entreprises roumaines qui augmentent leurs capitaux propres vont pouvoir bénéficier de réductions d’impôt entre 2021 et 2025. L’Etat roumain espère ainsi stimuler la recapitalisation des entreprises qui ont actuellement des capitaux négatifs.

Pour cela, une ordonnance gouvernementale d’urgence (OUG 153/2020) a été présentée et s’adresse aux entreprises payants leurs impôts sur le profit, les impôts sur les micro-entreprise ainsi que les impôts spécifiques (hors banques et assurances). Cette ordonnance prévoit les réductions d’impôts suivantes :

  • 2% dans le cas où le capital propre comptable est positif dans l’année pour laquelle est dû l’impôt. Pour les contribuables obligés légalement de constituer un capital social, le capital propre doit être d’une valeur égale à au moins la moitié du montant du capital social souscris à la création).
  • Si l’entreprise enregistre une croissance annuelle des capitaux propres ajustés à l’année pour laquelle est dû l’impôt, les réductions vont s’appliquer conformément à ce tableau :
Pourcentage de réduction de l’impôtAugmentation du capital propre ajusté
5%Jusqu’à 5%
6%Ente 5.01% et 10%
7%Ente 10.01% et 15%
8%Ente 15.01% et 20%
9%Ente 20.01% et 25%
10%Plus de 25.01%
  • 3% si l’entreprise enregistre une croissance annuelle ajustée des capitaux propres au dessus du niveau prévu dans le tableau ci-dessus (par rapport aux capitaux propres ajustés enregistré en 2020 et si les conditions du premier point sont respectées) :
Année fiscalePourcentage minimum de croissance du capitaux propres ajustés
20225%
202310%
202415%
202520%

Une entreprise pourra être éligible à ces trois types de réductions en même temps si les critères d’éligibilité sont remplis. Pour la période 2021-2025, le délai de déclaration et de paiement va être changé au 25 juin de l’année suivante.

Le ministère des finances a indiqué que ces mesures interviennent dans un contexte où les données de l’Etat montre qu’il existe un nombre important d’entreprises aux capitaux négatifs. Plus précisément, une grande majorité des entreprises au capital négatif est représentée par les micro-entreprises, suivi des entreprises éligibles à l’impôt sur le profit.

Ces mesures s’inscrivent dans le plan de relance de l’économie roumaine. Afin de connaître les autres initiatives vous permettant d’augmenter votre croissance à l’internationale, nous vous invitons à nous contacter.

Source: OUG 153/2020

Read More

72 millions d’euros pour l’efficacité énergétique de la Moldavie

Efficacité énergétique

La Moldavie espère accélérer l’amélioration de son efficacité énergétique en obtenant un important financement pour la rénovation d’immeubles locatifs. La somme totale pour ce projet sera de 72 millions d’euros. La banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) participera par un prêt de 30 millions d’euros, auquel vont s’ajouter 12 millions d’euros de subvention accordés par la plateforme d’investissement pour le voisinage (NIP).

Le projet prévoit d’améliorer les enveloppes thermiques, les systèmes de chauffage, de ventilation et de climatisation des immeubles. Des sources d’énergie renouvelable pourront également être introduite.

La priorité sera accordée dans un premier temps aux bâtiments publiques, aussi bien municipaux que d’Etat, dans tout le pays. La banque européenne estime que des économies d’énergie de 40 à 50% pourront être réalisées dans le cadre de ce projet.

Troisième projet en 10 ans

Ce n’est pas la première fois que la BERD accorde des lignes de crédit à la Moldavie sur ce sujet. En 10 ans, 77 millions d’euros ont été accordés pour l’efficacité énergétique.

Toutefois, ces projets apportent leur lot de critiques, notamment dans la capitale Chisinau. Les entreprises municipales ont accumulé des dettes de 10 millions d’euros suite à l’implémentation de ces projets. Dettes qui ont dû être remboursées par le budget municipal.  

Vous souhaitez vous impliquer la transition énergétique entamée par la Moldavie ? Contactez-nous ici

Source : Stiri.md

Read More