La Roumanie digitalise ses entreprises avec un programme de 150 millions d’euros

Le gouvernement roumain a approuvé, vendredi 14 août, le lancement du programme national de digitalisation des micros, petites et moyennes entreprises. Ce programme sera géré par le ministère des fonds européens.

Son implantation résulte des analyses de la Banque Européenne qui démontre que les entreprises digitalisées ont mieux fait face à la crise provoquée par la pandémie COVID-19. Pour cela, le gouvernement considère qu’il faut accélérer la digitalisation de l’économie locale. Le budget alloué sera de 150 millions d’euros, dont 127,5 millions proviendront de fonds européens.

Soutient aux entreprises des domaines TIC (technologie de l’information et de la communication) pour :

  • Achat d’équipements IT et autres dispositifs afférents. Les dépenses d’installation, de configuration et de mise en fonctionnement peuvent être incluent.
  • Aménagement de centres de données.
  • Achat/développement d’applications logiciel, licences nécessaires pour l’implémentation du projet, sa configuration, la migration des données existantes, l’achat et l’implémentation de solutions de signatures électroniques.
  • Recherche industrielle ou développement expérimental.
  • Formation du personnel qui utilisera les produits installés, et des personnes qui assureront leur maintenance.

Soutient pour la digitalisation des entreprises hors domaine TIC pour :

  • Achat d’équipements IT et autres dispositifs afférents. Les dépenses d’installation, de configuration et de mise en fonctionnement peuvent être incluent.
  • Réalisation des réseaux LAN nécessaire pour l’implémentation du projet.
  • Achat/développement d’applications logiciel, licences nécessaires pour l’implémentation du projet, sa configuration, la migration des données existantes, l’achat et l’implémentation de solutions de signatures électroniques.
  • Achat d’un site Internet de présentation de l’entreprise.
  • Achat d’un nouveau nom de domaine « .ro » d’un fournisseur national.
  • Achat d’une solution de signature électronique
  • Achat de logiciels informatiques spécifiques pour les personnes handicapées.

Les modalités d’accessions à ce programme seront communiquées ultérieurement par le gouvernement roumain au « Monitorul Official ».

Source : Ministère roumain des fonds européens

Retrouvez ici l’actualité économique en Roumanie, ainsi que les différents programmes de subventions pour les entreprises.

Read More

Les investissements immobiliers en hausse au premier semestre 2020 en Roumanie

marché immobilier

Le marché de l’investissement immobilier roumain a connu une belle croissance au premier trimestre 2020. En dépit de la crise sanitaire que nous traversons, ce marché a progressé de 18% par rapport au premier semestre 2019.

Au total, 408 millions d’euros ont été investis en Roumanie, principalement dans le segment des bureaux (86% des volumes de transaction).

Près d’un quart de cette somme a été générée par la vente du portefeuille immobilier de l’entreprise israélienne GTC. Cette dernière a cédé plusieurs immeubles de bureaux à Bucarest au fond privé Equity Optimum pour une valeur estimée à 116 millions d’euros.

Deux autres transactions ont dépassé des montants de 50 millions d’euros. La finalisation de la troisième phase du projet immobilier de bureaux « The Brigde » (acheté par les propriétaires des magasins de bricolage roumains Dedeman). Et, également l’achat des bureaux « Global City Business Park » par les Grecs de la société Arion Green.

Cette croissance est toutefois à relativiser. La plupart des transactions effectuées étaient déjà attendues. Le marché a commencé sont ralentissements. Plusieurs transactions de plus de 100 millions d’euros sont repoussées ou annulées.

La fin d’année sera peut-être sauvée par l’augmentation des achats opportunistes. Dans le cas par exemple où des entreprises rencontrant des difficultés dans leur secteur sont intéresséees par une vente rapide.

Enfin, au niveau de l’Europe centrale et de l’est, presque tous les marchés ont enregistré cette année une croissance (par rapport à la fin de l’année 2019). Le volume total des investissements s’élève à 6,3 milliards d’euros (+5%)

Source: Colliers Romania Market Report H1 2020

Découvrez ici pourquoi l’Europe de l’Est est propice aux investissements :

Read More

Le transport de marchandises facilité entre l’Ukraine et la Roumanie

Le transport de marchandise entre l’Ukraine et la Roumanie est facilité par l’ouverture d’un point de traversée du Danube entre les communes de Orlovka (Ukraine) et Isaccea (Roumanie).

Mercredi 12 août, les autorités douanières ont annoncé que les transports de marchandises allaient rapidement débuter. Un système de bac (bâteau à fond plat) sera utilisé pour permettre la navette des transporteurs.

Ce projet d’une valeur de 5,5 millions d’euros (dont 1.15 millions d’euros de fonds européen) a été finalisé en deux ans. Il vise à réduire le temps de transit entre l’Ukraine et la Roumanie, mais aussi à réduire les coûts de transport. Jusqu’à présent, pour arriver en Roumanie, les transporteurs ukrainiens devait passer sur une courte distance par la Moldavie et payer les taxes de transit. Un trajet de l’Ukraine jusqu’au port roumain de Constanta sera maintenant plus court d’environ 100 km.

Pour le moment, en raison du contexte pandémique, seul le transport des marchandises est autorisé par ce moyen. Le transport des personnes sera rendu possible à l’avenir.

Source AGERPRES: https://www.agerpres.ro/economic-intern/2020/08/12/tulcea-traficul-de-marfuri-pe-dunare-intre-isaccea-romania-si-orlovka-ucraina-a-fost-deschis–554890

carte roumanie
Carte de la Roumanie

Pour développer votre activité en Roumanie, contactez-nous.

Lisez également nos autres informations sur le transport en Europe de l’Est :

Read More

Une nouvelle autoroute en septembre pour relier la Roumanie et la Hongrie

Il aura fallu attendre plus de 7 mois pour qu’un premier tronçon d’autoroute en Roumanie soit finalisé pour l’année 2020. En plus de cela, cette portion flambant neuve ne fait que 5,5 km. Si petite soit-elle, elle n’est pourtant pas à négliger.

Ces 5,5 km de l’autoroute A3 vont relier les communes roumaines de Biharia et Borş, dans le Nord-Ouest du pays. Cette dernière se situe à la frontière avec la Hongrie. Il s’agit d’un deuxième point d’entrée et de sortie par autoroute entre la Roumanie et la Hongrie après celui de l’A1, 180 km plus au sud, près de la ville d’Arad.

L’ouverture de cette portion d’autoroute est planifiée pour le 4 septembre prochain. Les Hongrois ont, de leur côté, 26 km de tracé à finaliser pour que les autoroutes A3 roumaine et M4 hongroise soient reliées.

Ensuite, il faudra attendre quelques années pour que la liaison entre Bucarest et Budapest via l’A3 soit possible sans interruption. Du côté roumain, trois portions majeures sont manquantes.

Lucian Bode, ministre roumain des transports, a annoncé que 5 autres tronçons seront finalisés en Roumanie d’ici la fin de l’année 2020. Cela représentera un total de 85 km d’autoroute en plus.

Le ministre a d’ailleurs autorisé cette semaine la construction d’1,7 km pour l’autoroute A0, de la ceinture de Bucarest, qui prévoit à terme (2023) de relier les autoroutes A1 (vers l’Ouest) et A2 (vers l’Est) (source: https://www.bursa.ro/incep-primele-lucrari-la-autostrada-de-centura-a-capitalei-a0-81013049)

Pour en savoir plus :

Le plan d’investissement pour le relancement de l’économie roumaine annoncé par le gouvernement au mois de juillet prévoit, d’ici à 2030 la construction de 3000 km d’autoroutes et de voies rapides dans toute la Roumanie. Pour atteindre cet objectif, l’Etat roumain propose de mettre sur la table la somme de 31 milliards d’euros en 10 ans.

Vous pouvez trouver ici la carte des autoroutes en Roumanie (construites, en construction ou en projet).

Retrouvez également ici le discours du Premier ministre roumain à propos du programme de reprise économique

Read More